/news/green
Navigation

Jour de la marmotte: Fred et Phil prédisent un printemps hâtif

Plusieurs marmottes n’ont pas aperçu leur ombre, dimanche

Coup d'oeil sur cet article

PERCÉ  |  Les Québécois n’auront pas à endurer un long hiver cette année, si l’on en croit Fred, la marmotte gaspésienne, qui n’a pas vu son ombre dimanche, prédisant ainsi un printemps hâtif. 

Le célèbre Phil n’a pas vu son ombre lors de la 134<sup>e</sup> célébration du Jour de la marmotte, en Pennsylvanie.
Photo REUTERS
Le célèbre Phil n’a pas vu son ombre lors de la 134e célébration du Jour de la marmotte, en Pennsylvanie.

Le sympathique rongeur n’est pas seul dans son camp, puisque Phil, la plus célèbre marmotte en Amérique du Nord, est venu appuyer la prédiction de son congénère lors d’une cérémonie tenue à Punxsutawney en Pennsylvanie.

Photo collaboration spéciale, Nelson Sergerie

« Après délibération du caucus, Fred nous dit que le printemps sera hâtif », a lancé le directeur général de la Ville de Percé, Jean-François Kacou, devant quelque 300 personnes réunies au lever du jour au pied du perron de l’église de Val-d’Espoir, petit village près de Percé.

Photo collaboration spéciale, Nelson Sergerie

Comme le veut la coutume, si la marmotte ne voit pas son ombre, le printemps arrivera bientôt.

Taux de réussite impressionnant

Selon Météomédia, le taux de succès de Fred est de 67 %.

Fred révèle sa prédiction au président du Jour de la marmotte de Val-d’Espoir, Roberto Blondin.
Photo collaboration spéciale, Nelson Sergerie
Fred révèle sa prédiction au président du Jour de la marmotte de Val-d’Espoir, Roberto Blondin.

« C’est très bon. Je pense qu’on est la meilleure au Canada. On ne déplacera pas Phil aux États-Unis, c’est normal parce qu’elle est là depuis 1886. Mais au Canada, c’est Fred du Québec qui est le meilleur », a lancé avec fierté le président de l’événement, Roberto Blondin, dont l’activité en était à sa 11e année.

Photo collaboration spéciale, Nelson Sergerie

Après 10 prédictions, Fred senior a pris sa retraite l’an dernier et la relève était assurée par son descendant, Fred junior. Afin de garder la forme, la célèbre marmotte se nourrit surtout de laitue et de carottes, a fait savoir l’organisation.

D’autres prévisions semblables

Ailleurs au pays, plusieurs autres petits mammifères poilus en sont venus à la même prédiction que Fred et Phil.

À commencer par la marmotte albinos Wiarton Willie, qui a confié à la mairesse Janice Jackson de South Bruce, en Ontario, ne pas avoir vu son ombre.

Les citoyens des Prairies, qui ont eu droit à une vague de froid glacial avec un mercure peinant à dépasser la barre des -30 °C pendant une semaine plus tôt cet hiver, on apprit avec soulagement que l’hiver s’achève là aussi. 

Au Manitoba, Winnipeg Wynn s’est aussi hasardé à prévoir un printemps hâtif.

Une marmotte dissidente

En Nouvelle-Écosse, c’est sur Twitter que Sam a annoncé que l’hiver durerait six autres semaines.
Capture d'écran, Twitter
En Nouvelle-Écosse, c’est sur Twitter que Sam a annoncé que l’hiver durerait six autres semaines.

S’il faut en croire les marmottes, l’hiver tire donc à sa fin un peu partout. Exception faite de la Nouvelle-Écosse, où le rongeur prédicateur local a vu son ombre. 

Sam, qui a établi sa tanière à Shubenacadie, est retourné hiberner dans son trou, dimanche matin, pour six autres semaines. 

Son annonce a toutefois été diffusée sur Twitter, puisque les mauvaises conditions météorologiques de la fin de semaine ont obligé les autorités à annuler le traditionnel événement.

Il faut dire que les prévisions météorologiques semblent donner raison à Sam. La Nouvelle-Écosse a reçu une tempête de neige au cours de la fin de semaine, avec de 20 à 25 centimètres qui se sont abattus dans la région de Cap-Breton, selon Environnement Canada.

- Avec l’Agence QMI