/lifestyle/health
Navigation

Les lasagnes surgelées en portion individuelle au banc d’essai

Coup d'oeil sur cet article

Quoi de plus réconfortant qu’une lasagne en hiver ? Si la lasagne maison l’emporte facilement pour le goût, les options de lasagnes surgelées prêtes à manger du commerce sont des plus pratiques. Cette semaine, c’est l’offre de portion individuelle qui passe au banc d’essai. 

NOTRE ANALYSE

Pour ce banc d’essai, 16 variétés de lasagnes surgelées commerciales en portion individuelle ont été analysées. La portion individuelle (soit une barquette de 255 à 454 g) a servi de base comparative.  

Les valeurs nutritives varient : 

  • De 250 à 600 calories
  • De 3,5 à 34 g de lipides
  • De 2 à 18 g de gras saturés
  • De 0 à 0,5 g de gras trans
  • De 10 à 130 g de cholestérol
  • De 9 à 30 g de protéines
  • De 490 à 1530 mg de sodium

DES GRAS TRANS DANS LA LASAGNE ?

Depuis le 17 septembre 2018, Santé Canada a officiellement interdit les gras trans d’origine artificielle au Canada. De nombreuses études ont démontré l’impact néfaste des gras trans sur les maladies cardiovasculaires. Ces gras augmentent le taux de LDL-Cholestérol tout en abaissant le taux de HDL-Cholestérol. Certaines lasagnes apportent 0,5 g de gras trans par portion. Ces gras ne sont pas issus des huiles hydrogénées, mais bien des gras trans naturellement présents dans la viande et le fromage. Puisqu’ils ne sont pas créés par hydrogénation, ils ne sont pas associés à une hausse de MCV. Leur action sur le cholestérol sanguin est plutôt neutre.

Les meilleurs choix

Photo Chantal Poirier

Avec 490 mg de sodium, la lasagne à la viande sauce copieuse et 3 fromages Lean Cuisine Minceur remporte le banc d’essai en étant la lasagne la moins salée. L’utilisation de chlorure de potassium, une alternative au sel, explique la teneur en sodium raisonnable. De plus, cette lasagne contient une quantité raisonnable de gras (8 g de lipides, dont 3,5 g saturés) et apporte suffisamment de protéines pour un repas complet (16 g). 

Photo Chantal Poirier

La lasagne Commensal se distingue par son apport en sodium fort raisonnable (630 mg), sa richesse en protéines malgré l’absence de viande (17 g) et sa liste d’ingrédients beaucoup plus épurée que les autres marques. Son apport en gras (9 g) est aussi fort acceptable. 

Photo Chantal Poirier

Photo Chantal Poirier

La lasagne aux légumes PC Menu bleu se distingue en étant la lasagne la moins grasse du banc d’essai, soit 3,5 g de lipides et 2 g de gras saturés par barquette. L’absence de viande explique en partie cet apport en gras raisonnable. Cette lasagne est garnie d’une bonne variété de légumes : poivrons rouges et jaunes, oignons, courgettes et épinards et, malgré qu’elle soit végétarienne, elle contient une bonne quantité de protéines (17 g). Sa teneur en sodium est dans la moyenne, soit 690 mg. La lasagne à la viande de la même marque est trop salée pour être recommandée (930 mg).

Photo Chantal Poirier

Avec la même teneur en sodium que le produit précédent, la lasagne à la viande Sélection fait aussi partie des moins grasses (5 g de lipides et 2,5 g saturés). On aurait souhaité légèrement plus de protéines (elle en apporte 13 g). 

Photo Chantal Poirier

Quant à la marque Irrésistibles, on apprécie beaucoup sa teneur en sodium (640 mg) même si elle est légèrement plus grasse (11 g), ce qui reste raisonnable pour un repas.

Photo Chantal Poirier

Deux autres lasagnes sont aussi considérées de bonnes options. Il s’agit de la marque Compliments balance équilibre avec sa lasagne sauce à la viande qui n’apporte que 7 g de gras (dont 3 sous forme de gras saturés) et 670 mg de sodium. À l’instar de Sélection, la quantité de protéines est de 13 g. 

Photo Chantal Poirier

Enfin, la marque Stouffer’s se distingue avec une lasagne protéinée (24 g) avec un apport en gras (8 g) et en gras saturés (4 g) respectables. Son apport en sodium de 670 mg est aussi acceptable.

Les moins bons choix

Photo Chantal Poirier

La lasagne bologna sauce à la viande O’Sole Mio est la plus salée du banc d’essai avec 1530 mg de sodium, soit 67 % de l’apport maximal recommandé pour la journée. La barquette de 370 g fournit 600 calories (la plus calorique), 33 g de lipides, dont 14 g de gras saturés. 

Photo Chantal Poirier

La lasagne sorrento tomates italiennes et fromage de la même marque est moins salée (1130 mg), mais reste trop riche en sodium pour être recommandable (49 % de la VQ pour une portion). Elle contient 25 g de lipides, dont 15 g de gras saturés. 

Photo Chantal Poirier

Similairement, pour une portion de 312 g, la lasagne alfredo au bacon et à la saucisse Crave contient 1010 mg de sodium (42 % de la VQ), 30 g de lipides dont 17 g de gras saturés. Sa liste d’ingrédients indique la présence de plusieurs additifs, dont des nitrites.

Photo Chantal Poirier

La lasagne à la viande de la marque Mikes contient 1160 mg de sodium (50 % de la VQ), 34 g de lipides, dont 18 sous forme de gras saturés.

Photo Chantal Poirier

Malgré la liste d’ingrédient très courte de cette lasagne et sa teneur en gras beaucoup moins élevée que les 4 lasagnes précédentes (14 g de lipides et 3,5 g saturés), la lasagne en sauce à la viande Michelina’s Grande est la deuxième plus salée du banc d’essai avec 1370 mg de sodium (57 % de la VQ), ce qui fait d’elle un des moins bons choix.