/sports/football/alouettes
Navigation

Place à la défensive

Place à la défensive
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

Coup d'oeil sur cet article

Tous les dossiers importants de l’attaque sont maintenant réglés. Danny Maciocia pourra désormais s’attaquer à ceux de la défensive.  

• À lire aussi: Eugene Lewis de retour

Et ils sont nombreux. Plusieurs partants de l’an dernier ont la possibilité de devenir joueurs autonomes à compter du 11 février. Encore une fois, les Alouettes devront être créatifs avec leur plafond salarial pour conclure des ententes avec leurs joueurs-clés.  

« Je n’ai pas beaucoup de marge de manœuvre, a affirmé Maciocia. Il me reste un peu d’argent pour quelques joueurs défensifs.  

« Est-ce que ça va être possible de les signer tous ? Probablement que non. » 

Les négociations avec le plaqueur Woody Baron et le demi défensif Ciante Evans sont déjà en marche. Ils sont deux des priorités de la direction des Alouettes.  

Et les secondeurs ? 

On a beaucoup parlé de la ligne défensive depuis l’embauche de Maciocia. Toutefois, on peut avoir quelques interrogations au niveau des secondeurs. Henoc Muamba, le général de la défensive, est sous contrat pour la saison 2020. Cependant, ses coéquipiers Chris Ackie et Patrick Levels pourraient devenir libres comme l’air dans quelques jours.  

Au bilan de fin de saison, Levels avait mentionné qu’il avait l’intention de tenter sa chance dans la NFL. À ce jour, il semble bien qu’il n’ait pas eu la chance de montrer son savoir-faire. L’an dernier, il a formé un duo dynamique avec Muamba et il a terminé la saison avec 86 plaqués.  

 Pour ce qui est d’Ackie, il a connu une saison 2019 marquée par les blessures. Son statut de joueur canadien fait encore de lui un candidat intéressant pour les Alouettes.  

Par contre, il a la réputation d’être difficile à satisfaire dans ses négos. Cette fois, il n’est pas en position de force. Ce sera intéressant de voir si ses exigences seront moins élevées.