/news/currentevents
Navigation

La police demande l’aide du public dans l’enquête sur le meurtre de Marylène Levesque

Un poste de commandement a été érigé mercredi matin

Coup d'oeil sur cet article

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) demande l’aide du public dans l’enquête sur le meurtre de Marylène Levesque, notamment pour déterminer quelles ont été les allées et venues du suspect Eustachio Gallese dans les instants qui ont précédé le meurtre et dans ceux qui l'ont suivi.  

• À lire aussi: Le Comité de la sécurité publique étudiera le dossier du meurtre de Marylène Levesque  

• À lire aussi: Affaire Gallese: tout un système «malade»  

Les enquêteurs des crimes majeurs du SPVQ invitent les gens qui auraient de l’information sur l’affaire à se présenter au poste de commandement qui a été érigé dans le stationnement du stade Canac (parc Victoria). Les enquêteurs s’y trouveront de 9h à 14h mercredi.          

«On tente d’établir avec exactitude les déplacements de Gallese dans cette soirée-là», explique Sandra Dion, porte-parole du SPVQ. «On cherche à savoir si des gens auraient pu le croiser, le voir dans un endroit, dans une salle de bain peut-être se changer. C’est toutes sortes de choses. Si on pense l’avoir vu, communiquez avec nous», demande la porte-parole du SPVQ Sandra Dion.     

  • Écoutez l'entrevue du policier à la retraite François Doré avec Jonathan Trudeau à QUB Radio:  

 

Fil des événements  

Selon les informations dévoilées par les autorités, Gallese aurait quitté sa maison de transition le 22 janvier vers 16h et serait arrivé à l’Hôtel Sépia, où le corps de la jeune femme a été retrouvé, vers 17h45.    

Photo Agence QMI, Marc Vallières

«Il y a un bon bout qui se passe à ce moment-là. Est-ce qu’il s’est arrêté dans un dépanneur? Qu’est-ce qu’il a fait? Est-il arrêté manger quelque part? On cherche à établir ses déplacements», précise Mme Dion.     

La deuxième période de flou dans le récit se trouve entre le moment où Gallese a quitté l’hôtel et le moment où il s’est présenté dans un bar près de 50 minutes plus tard.    

«Les informations qu’on possède, c’est qu’il aurait acheté un paquet de cigarettes. On tente d’établir à quel endroit pour faire avancer l’enquête», ajoute la porte-parole.    

Finalement, les enquêteurs tentent de refaire l’itinéraire de Gallese entre le bar situé dans le secteur du chemin de la Canardière et le moment où il s’est livré aux policiers de la Centrale Victoria, soit entre 23h et 23h30.    

Il s’est par la suite livré aux policiers à la Centrale Victoria à 23h35. Les enquêteurs sont toutefois à la recherche d’informations qui permettraient de connaître «avec exactitude» ses déplacements entre 16h et 17h45, puis entre 20h43 et 21h30, ainsi qu’entre 23h et 23h30.          

Photo d'archives, Agence QMI

Gallese se déplaçait dans un véhicule de marque Hyundai Santa Fe 2009 de couleur grise. Le véhicule est immatriculé N59 RFV.         

Cellulaires   

Les policiers du SPVQ sont également à la recherche de deux téléphones cellulaires dans cette affaire: un iPhone X rose doré et un Motorola bleu indigo.         

Photo Agence QMI, Marc Vallières

«Tout ce qu’on peut dire, c’est qu’on recherche les deux téléphones», se contente d’affirmer Mme Dion, refusant de préciser d’autres détails.     

Les enquêteurs demandent à toute personne qui aurait de l’information sur l’un ou l’autre de ces aspects de l’enquête d’entrer en contact avec eux, soit au poste de commandement, ou au 418-641-AGIR (2447).