/sports/soccer/impact
Navigation

Impact : Piatti s’en irait

Le président du club argentin San Lorenzo lui souhaite la bienvenue

Impact de Montréal
Photo d’archives, Pierre-Paul Poulin L’association entre Nacho Piatti et l’Impact serait terminée.

Coup d'oeil sur cet article

CLEARWATER, Floride | L’Impact s’est incliné 1 à 0 devant Philadelphie dans un match préparatoire, mercredi soir, mais la rencontre a été éclipsée par la nouvelle du départ de Nacho Piatti, qui semble se confirmer.  

Le président du club San Lorenzo, Marcelo Tinelli, a publié mercredi soir sur Twitter une photo où on le voit avec Piatti et où il lui souhaitant la bienvenue.  

Rappelons que Piatti a quitté le club argentin pour joindre l’Impact en 2014.  

La situation est d’autant plus navrante que l’Impact a activé l’option sur le contrat de sa star pour la saison 2020 et que Piatti lui-même avait indiqué, quelques jours avant le dernier match de 2019, qu’il souhaitait être de retour.  

Son discours a toutefois évolué lorsqu’il s’est présenté au camp d’entraînement. Il a alors dit qu’il était là parce qu’il avait un contrat et que ça serait difficile pour lui puisque toute sa famille est restée en Argentine.  

Mercredi soir, Piatti est resté assis au bout du banc pendant 90 minutes.  

« Il faut demander à Nacho, moi je prépare le match contre Saprissa », a tranché Thierry Henry lorsque questionné sur le sujet.  

En développement  

Pour revenir au match, on a vu une équipe qui cherche à développer son jeu collectif et qui est encore à la recherche de repères.  

« On essaie de mettre quelque chose d’intéressant en place, on est en plein travail. C’est une nouvelle manière de jouer que l’on apprend », a expliqué Clément Diop après le match.  

Henry a pour sa part souligné le fait que son équipe a su surmonter un début de match laborieux pour connaître une bien meilleure deuxième demie.  

« Mis à part qu’on n’a pas bien commencé le match, il faut dire que Philadelphie joue ce système depuis longtemps. On est mal entrés dans le match, mais on a beaucoup mieux fini. »  

En effet, même si l’on comptait une bonne demi-douzaine de cadres en première demie, l’Impact a eu du mal à s’imposer et a surtout subi le jeu de l’Union.  

Philadelphie a trop souvent été en mesure de se trouver des espaces dans la défensive montréalaise.  

Le-Bleu-blanc-noir a parfois eu du mal à contenir la pression qu’exerçait l’Union dans son territoire, ce qui fait que les relances ont été difficiles, voire désorganisées.  

« Les gars sont montés en agressivité, ça montre qu’ils ont du caractère », a cependant fait remarquer Diop.  

Un anglais de 18 ans s’amène  

Plus tôt dans la journée l’Impact a annoncé avoir accordé un essai au jeune arrière central anglais Luis Binks, qui est âgé de 18 ans. Et Binks a vu de l’action hier en entrant à la 73e minute pour Rudy Camacho.  

Et cette entrée a bien plu à Henry, qui a pris le temps de souligner le travail de Binks dans ses commentaires d’après-match.  

Selon divers sites anglais, il s’agirait toutefois d’un transfert. Il est donc possible que l’on parle d’un essai avant de pouvoir officialiser la transaction quand la fenêtre de transferts de la MLS s’ouvrira, le 12 février.  

Le jeune arrière anglais faisait partie de la formation U23 de Tottenham Hotspurts, en Première ligue anglaise, et a déjà été sélectionné par l’équipe nationale des moins de 19 ans de l’Angleterre.