/sports/baseball
Navigation

«L'accident» de parcours de Jacques Doucet

Coup d'oeil sur cet article

Le descripteur Jacques Doucet sera intronisé le 20 juin prochain au Temple de la renommée du baseball canadien. Toutefois, au début de sa carrière, l’homme de 79 ans n’avait même pas en tête d’être la voix du baseball montréalais et québécois. 

Doucet était de passage, jeudi matin, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports, lors de laquelle il s’est ressassé nombre de souvenirs. 

«(C’est arrivé) par accident, a rigolé Doucet. Je n’avais fait aucune étude pour devenir annonceur ou descripteur d’un match de baseball. J’étais a priori un journaliste écrit à La Presse. Ça faisait 10 ans que j’étais là et j’avais fait les trois premières saisons des Expos comme journaliste. 

«Mais une fois par semaine, j’allais remplacer Jean-Pierre Roy aux côtés de Jean-Paul Sarault, car Jean-Pierre allait à la télévision de Radio-Canada. À la fin de 1971, les Expos m’ont offert le poste à plein temps. Et j’ai hésité, car je n’avais aucune préparation pour la radio. [...] C’était un métier que je ne connaissais pas. J’avais dit à monsieur McHale, qui était président des Expos à ce moment-là, que je ne savais pas si j’allais aimer ça et si les gens allaient m’accepter. 

«[...] J’avais exigé un contrat de deux ans et je pense que ç’a fonctionné, car j’ai été là pendant 33 ans.» 

Doucet a été en poste jusqu’au déménagement des Expos à Washington en 2004. Il est également descripteur des matchs de baseball sur les ondes de TVA Sports. 

Doucet sera intronisé en compagnie de Justin Morneau, John Olerud et Duane Ward.