/sports/hockey/canadien
Navigation

Nick Suzuki toujours en hausse

Nick Suzuki toujours en hausse
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Claude Julien a envoyé un message clair aux Ducks au début de la prolongation. Il a fait signe à Nick Suzuki pour la mise en jeu initiale.

Depuis le début de la saison, Julien a principalement utilisé Max Domi pour amorcer la prolongation. Mais un changement de la garde s’installe depuis déjà quelques jours. 

Suzuki a gagné le poste de deuxième centre de l’équipe même si Domi a recommencé à jouer au centre depuis le passage du Canadien à Buffalo le 30 janvier et le renvoi de Jesperi Kotkaniemi avec le Rocket de Laval.

Julien a eu un bon instinct en misant sur Suzuki pour cette prolongation. Après seulement 25 secondes, Jeff Petry a mis un terme à la rencontre en déjouant John Gibson d’un tir parfait. Joel Armia a obtenu la passe sur le jeu. Suzuki n’a pas écrit son nom sur la feuille de pointage, mais il avait déjà remporté une petite bataille. 

« Même s’il en est à sa première année dans la LNH, il a quand même beaucoup de vécu, a rappelé Julien. Il a eu des expériences comme le Championnat du monde junior et la Coupe Memorial. Il connaît l’intensité des gros matchs. »

« Nick a la personnalité pour ne pas être trop nerveux. Au New Jersey, il n’était pas mauvais, mais il était très ordinaire. Ce soir [jeudi], il était très bon. Je suis très content de son évolution depuis le début de la saison. Je lui ai fait confiance pour le début de la prolongation. Il connaissait un bon match et je voulais le récompenser. »

Suzuki a inscrit son 11e but de la saison face aux Ducks. En 56 matchs, la recrue de 20 ans a maintenant amassé 34 points (11 buts, 23 passes). Depuis le retour de la pause du match des étoiles, l’Ontarien traverse de bons moments avec sept points (2 buts, 5 passes) à ses six dernières sorties. 

Saisir le flambeau

Le CH a signé un quatrième gain à ses cinq derniers matchs. Même si la route restera très hasardeuse, le Tricolore s’accrochera à la très mince possibilité d’une participation en séries. Pour ajouter au défi, Julien devra se débrouiller sans Shea Weber pour les prochains jours en raison d’une blessure au bas du corps.

« Nous aurons besoin de plusieurs joueurs pour prendre la relève, a expliqué Julien. Nous venons de perdre notre meilleur défenseur pour un petit bout de temps. Nous perdons aussi ses qualités de meneur dans le vestiaire et sur la glace. C’est important de voir des gars saisir le flambeau. »