/misc
Navigation

Débat démocrate de ce soir: Biden joue-t-il déjà son va-tout?

Débat démocrate de ce soir: Biden joue-t-il déjà son va-tout?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Si je ne rate jamais un débat électoral, je reconnais y prendre plus ou moins de plaisir certains soirs. Ce fut le cas pour les deux derniers, mais je serai rivé à mon écran ce soir. 

Il y a tout d’abord une préoccupation qui s’est récemment invitée, celle de faire oublier la désastreuse expérience de l’Iowa. Couverts de ridicule, les démocrates espèrent une bonne performance des six participants. 

La dynamique a également changé depuis la dernière fois. Pete Buttigieg peut maintenant revendiquer un statut de candidat sérieux. Même s’il ne devance que très légèrement Sanders après le décompte final (l’est-il vraiment?) en Iowa, Mayor Pete peut mettre en avant de nombreux appuis, beaucoup en zone rurale, et tout le sérieux de la préparation de son équipe. 

Une fois de plus, Bernie Sanders est au sommet, et on le donne déjà gagnant au New Hampshire. Bernie a été très critique des résultats en Iowa et on ne se gêne pas pour affirmer qu’il pourrait être victime d’un stratagème douteux visant à l’écarter de l’investiture. Comment Sanders va-t-il gérer la situation pendant le débat de ce soir? Évoquer de sombres machinations servirait bien la campagne de Donald Trump et contribuerait encore à diviser les démocrates. 

Si les performances de Buttigieg et Sanders seront scrutées à la loupe, vous pouvez imaginer le poids qui pèse sur les épaules de Joe Biden. Favori depuis le jour où il a officialisé sa candidature, il déçoit constamment. On sent la nervosité de son équipe et de ses donateurs. Sa cote diminue dans les sondages, ses performances lors des débats sont mauvaises ou ordinaires et il s’est lamentablement écrasé en Iowa. 

À quoi peut-on s’attendre pour les Andrew Yang, Tom Steyer, Elizabeth Warren et Amy Klobuchar? Yang profitera ce soir d’une de ses dernières apparitions sur la grande scène. Il n’a pas à rougir de sa performance et son discours peu conventionnel lui a permis de se faire remarquer. 

Le milliardaire Steyer peut s’accrocher en raison de ses ressources financières, mais il s’exprime trop peu lors des débats. Et puis, si l'on a à choisir entre des milliardaires, Steyer peut bien être un peu plus progressiste, Bloomberg lui damera éventuellement le pion. 

Pour Elizabeth Warren et Amy Klobuchar, il y aura beaucoup en jeu lors du débat diffusé sur ABC. Warren a terminé au troisième rang en Iowa, mais la marge la séparant des deux meneurs est significative. Plus inquiétant pour elle, Bernie est de retour dans le siège du conducteur chez les progressistes. Il grimpe dans les sondages et continue de recevoir des contributions financières à un rythme très intéressant. 

L’ascension de Pete Buttigieg est une mauvaise nouvelle pour Amy Klobuchar. Mayor Pete et elle jouent sur le terrain de Joe Biden. Si Biden trébuche, vers qui ira le vote des centristes au sein de la formation politique? Klobuchar est une fois de plus condamnée à se démarquer. 

Alors qu’on étudiera l’attitude et les déclarations de ceux et celles qui seront sur la scène, un autre candidat retient l’attention malgré son absence. Plus le jeu devient complexe, plus on peine à choisir parmi les candidats sur la scène et plus Joe Biden connaît des difficultés, meilleures sont les chances de Bloomberg d’apparaître sur le radar des électeurs. 

Bloomberg a tout misé sur le premier Super Tuesday de mars et il n’a pas à gérer la controverse de l’Iowa. Il continue de se manifester grâce à des centaines de millions investis dans la publicité. Il me semble encore difficile de l’imaginer dans la peau du candidat démocrate, mais la situation actuelle est si volatile qu’on ne peut écarter cette possibilité.

Bon débat!