/news/health
Navigation

Deux Québécois en quarantaine sur un navire de croisière: «C’est vraiment difficile pour toute la famille»

Coup d'oeil sur cet article

La situation continue d’être inquiétante pour Bernard et Diane Ménard, ces Québécois placés en quarantaine à bord du navire Diamond Princess Cruise, sur lequel les cas déclarés de coronavirus continuent de se multiplier.  

Alexie Ferreira, la petite-fille du couple, admet que les derniers jours ont été très difficiles pour ses grands-parents, mais aussi pour la famille de Gatineau, qui se sent impuissante dans les circonstances.   

  

CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

  

«Ils tentent de garder le sourire, mais c’est vraiment difficile pour eux», a convenu la jeune femme vendredi en entrevue à l’émission de Mario Dumont.   

«Autant pour nous, la famille, que pour eux, mes grands-parents, c’est épeurant d’apprendre chaque jour qu’il y a de nouveaux cas qui sont déclarés sur le bateau», a poursuivi Mme Ferreira.   

Le capitaine du bateau fait une annonce quotidienne aux passagers afin de faire le point sur l’épidémie à bord, a-t-elle expliqué. Jeudi soir, le capitaine a annoncé que 41 nouveaux cas de coronavirus avaient été déclarés sur le navire de croisière mis en quarantaine au large de la ville de Yokohama, au Japon.   

  

AFP

  

«On était au téléphone avec eux et on a entendu le capitaine annoncer les 41 nouveaux cas, a raconté Alexie Ferreira. Il y a eu un gros moment de silence, c’est vraiment difficile pour toute la famille.»   

Vendredi, le ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a annoncé que sept ressortissants canadiens sur ce navire avaient été déclarés atteints du virus.

«On a sept Canadiens qui ont été détectés avec le virus du corona, le coronavirus, donc qui sont transférés vers les établissements hospitaliers évidemment au Japon. On a été en contact les autorités», a indiqué le ministre au cours d'un point de presse, à Ottawa.

Médicaments   

Malgré toute l’inquiétude qui entoure la situation, la famille a au moins eu la confirmation que Diane Ménard – qui souffre de problèmes de diabète, de haute pression et de cholestérol – avait obtenu une dose de dépannage de trois jours pour ses médicaments. Une quantité plus importante devrait aussi lui être livrée au cours des prochains jours, espère la famille.   

Enfermés dans leur cabine  

Sur le navire depuis un mois, les passagers devaient débarquer le 4 février. Les voyageurs vivent une situation difficile puisqu’ils sont confinés dans leur cabine pour 14 jours.   

«C’est un voyage de rêve qui tourne un peu au cauchemar pour eux», a dit Alexie Ferreira. Étudiante en médecine, elle dit comprendre les mesures extrêmes prises à bord du Diamond Princess Cruise afin de limiter la prolifération du coronavirus.   

  

AFP

  

«C’est un virus qui n’est pas très connu pour le moment, a-t-elle souligné. Toute la famille comprend les raisons de la quarantaine, c’est important d’avoir de bonnes mesures de protection.»   

Elle trouve cependant dommage que ses grands-parents doivent vivre une première quarantaine enfermée dans leur cabine sur le bateau, avant de vivre une deuxième quarantaine à leur retour au Canada.   

Le couple est confiné à sa cabine, mais Mme Ménard a pu se rendre à l’infirmerie et obtenir ses médicaments, a raconté sa petite-fille. À l’intérieur de la chambre, le couple a accès au Wi-Fi, à quelques films et à des jeux de cartes pour passer le temps.   

L’équipage a cependant annoncé, au cours des dernières heures, que les gens pourront passer une heure à l’extérieur pour prendre de l’air, à condition bien sûr de porter un masque, des lunettes et des gants.   

  

AFP

  

«Ils commencent avec les gens qui sont dans des cabines fermées, qui n’ont pas de fenêtres, a dit Alexie Ferreira. Graduellement, ça va venir aux gens qui sont dans des cabines avec fenêtres, ce qui est le cas de mes grands-parents.»   

Bernard et Diane Ménard font partie des quelque 250 Canadiens qui se trouvent sur le navire Diamond Princess Cruise.   

Un dernier bilan de l’épidémie du nouveau coronavirus fait état de 636 morts et de 31 161 cas de contamination en Chine seulement.