/news/education
Navigation

François Legault met au défi l’opposition de ramener les élections scolaires

François Legault met au défi l’opposition de ramener les élections scolaires
PHOTO D'ARCHIVES, DIDIER DEBUSSCHÈRE

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre, François Legault, met au défi les partis d’opposition, s’ils sont élus en 2022, de ramener les élections scolaires qu’il s’apprête à abolir grâce au bâillon.  

Ceux-ci l’accusent en retour de camoufler une réforme majeure du système de l’éducation derrière cet enjeu.   

Les députés sont réunis à l’Assemblée nationale vendredi pour l’adoption accélérée du projet de loi 40 sur la gouvernance scolaire. Depuis son élection, c’est la quatrième fois que le gouvernement Legault fait usage de cette procédure exceptionnelle pour faire adopter une de ses réformes.   

Pour François Legault, il s’agit d’un mal nécessaire pour abolir les élections scolaires dont les Québécois ne veulent plus. Il reproche aux partis d’opposition de lui barrer la route.   

«Je vais vous faire une prédiction, en 2022, je suis sûr que le Parti libéral et le Parti québécois ne vont pas promettre de ramener les élections scolaires», a-t-il déclaré en mêlée de presse vendredi.   

Or, ceux-ci l’accusent en retour de détourner le sujet.   

«Je me demande si le plus grand fan Facebook de François Legault sait que 36 des 37 blocs du projet de loi 40 ne touchent pas les élections scolaires», a ironisé sur Twitter le chef du Parti libéral du Québec, Pierre Arcand.   

Le Parti québécois a quant à lui reproché au gouvernement Legault de contribuer à un «grave effritement» de la démocratie par ses façons de faire.   

À VOIR AUSSI: La CAQ a toujours le vent dans les voiles 

«Sous le couvert de cette idée d’abolir les élections scolaires, le gouvernement en profite pour faire une réforme énorme de la loi fondamentale en éducation au Québec [...] qui est modifiée de dizaines et de dizaines de manières et dont on n’a même pas pu débattre», a déclaré la porte-parole péquiste en matière d’éducation, Véronique Hivon.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.