/sports/baseball
Navigation

Stephen Bronfman toujours aussi confiant

Stephen Bronfman toujours aussi confiant
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’homme d’affaires Stephen Bronfman demeure très optimiste quant à la mise en application du projet de garde partagée des Rays entre Tampa et Montréal , surtout que les déclarations du commissaire du baseball majeur, Rob Manfred, sont toujours favorables en ce sens. 

Quelques heures après que celui-ci eut mentionné au quotidien «Tampa Bay Times» être convaincu à 100 % de la pertinence du plan, Bronfman a réitéré son souhait de voir le dossier connaître d’importants aboutissements en 2020. 

«C’est pour de vrai. Nous allons prouver le tout cette année», a-t-il déclaré à la chaîne radiophonique TSN 690 par le biais de propos publiés sur le site du journal floridien. 

À ses yeux, l’idée de voir les Rays évoluer à Montréal durant les mois d’été est tout à fait logique. «Disons que le transfert se ferait à la deuxième semaine de juin : le calendrier scolaire serait presque complété et les familles des joueurs pourraient se déplacer au nord. Les femmes seraient heureuses, puisque Montréal est une ville plus agréable que St. Petersburg. Elle est davantage cosmopolitaine et plus plaisante», a-t-il enchaîné. 

Malgré les nombreux obstacles se dressant sur sa route, incluant l’opposition du maire de cette municipalité (Rick Kriseman) au projet, Bronfman reste confiant. En revanche, il est conscient de la somme de travail à accomplir, notamment en ce qui concerne la construction d’un stade. À ce sujet, le rapport de l’Office de consultation publique relatif au développement du secteur Bridge-Bonaventure se fait encore attendre. 

«Le processus est en cours aux deux endroits [Montréal et Tampa]. Il y a beaucoup à abattre, a-t-il dit. Nous avons nos enjeux à régler ici. Nous n’avons pas de terrain pour le stade encore. Plusieurs choses se passent en même temps. C’est ce qui rend le tout agréable, excitant et intéressant. On a énormément de balles dans nos mains ou nos gants : pour réaliser ce projet, il faut être prêt à tout moment et je crois qu’on peut y arriver cette année.» 

«On a une échéance, notre calendrier est très serré et exigeant. L’objectif est de présenter quelque chose de concret et d’obtenir toutes les autorisations dans la prochaine année», a-t-il poursuivi. 

Flatté

Relativement aux propos de Manfred, le fils de l’ancien propriétaire des Expos Charles Bronfman s’en est dit heureux. 

«Ce sont encore plus de nouvelles excitantes. C’est positif pour nous et pour celui des Rays, a-t-il indiqué. Nous et les gens de Tampa sommes totalement engagés et on travaille intelligemment pour que ça fonctionne. Rob Manfred est vraiment favorable et achète ce plan. Stu [Sternberg] et moi-même effectuons un excellent boulot auprès non seulement des dirigeants des ligues majeures, mais aussi des propriétaires d’équipe.»