/news/currentevents
Navigation

Albert Allain, un ancien président de l’UPA, décède à l’âge de 92 ans

Albert Allain, un ancien président de l’UPA, décède à l’âge de 92 ans
Capture d'écran - YouTube (L'Union des producteurs agricoles)

Coup d'oeil sur cet article

Albert Allain, un acteur important du monde agricole au Québec, est décédé cette semaine.

M. Allain avait 92 ans. Il vivait au Manitoba où il s’était installé dans les années 1980 après avoir quitté le Québec et s’être retiré de la vie publique pour poursuivre sa passion de l'agriculture sur une ferme.

Né en France en 1927, Albert Allain avait quitté son pays en 1950 pour venir au Canada, d’abord au Manitoba comme travailleur forestier, puis au Québec en 1954. Il était devenu producteur laitier à Rochebaucourt, en Abitibi-Témiscamingue.

Il a alors commencé à s’impliquer dans les activités de l’Union catholique des cultivateurs (UCC), l’ancêtre de l’Union des producteurs agricoles (UPA), jusqu’à en devenir président de 1969 à 1973. Il était à la tête de l’UCC lorsque cette dernière a perdu son caractère confessionnel pour devenir l’UPA en 1972.

M. Allain a aussi été vice-président de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ), de 1978 à 1982.

Albert Allain avait été honoré par l’UPA en 2014, à l’instar de quatre autres anciens présidents de l’organisme, en se voyant remettre le Prix Laurent-Barré, un prix créé pour rendre hommage à un agriculteur qui, par son engagement syndical, a contribué à l’essor de l’agriculture québécoise.

Il avait aussi été honoré pour son apport au syndicalisme agricole en 2016 par la Fédération de l’UPA d’Abitibi-Témiscamingue, la région du Québec où il s’était installé et où il avait commencé à militer dans le monde agricole. En 2016, en lui rendant hommage, la Fédération de l’UPA d’Abitibi-Témiscamingue avait annoncé que ses bureaux sur l’avenue Larivière à Rouyn-Noranda, porteraient dorénavant le nom «Immeuble Albert Allain».