/news/transports
Navigation

Démonstration de force de la SQ

Démonstration de force de la SQ, en Motoneige
Photo Amélie St-Yves Le sergent Jean-François Villemure, de la Sûreté du Québec.

Coup d'oeil sur cet article

LAC-À-LA-TORTUE  |  Huit patrouilleurs à motoneige de la Sûreté du Québec ont arpenté les sentiers de la Mauricie samedi, pour renforcer la sécurité après deux semaines marquées par des accidents mortels.

L’opération de visibilité devait d’abord se tenir dans deux semaines, mais le sergent Jean-François Villemure, de la Sûreté du Québec, l’a devancée après le décès de deux femmes à la suite d’impacts sur des arbres.

« Ce n’est pas juste l’émission de constats d’infraction. Ce que je demande, c’est de parler avec les gens, d’informer la population et de renforcer le sentiment de sécurité », mentionne-t-il.

 Mélyssa Vincent, 40 ans, de Tr ois-Rivières, a perdu la vie à Notre-Dame-du-Mont-Carmel le 28 janvier, tandis que Mireille Ste-Marie, 56 ans, de Saint-Michel-des-Saints, est décédée le 4 février à Saint-Alexis-des-Monts. Les causes de ces accidents font toujours l’objet d’enquêtes.

 Samedi, la Sûreté du Québec, ainsi que les patrouilleurs de la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec (FCQM) avaient à l’œil les grands tueurs de ce sport : la vitesse, le non-port du casque, le non-respect de la signalisation ainsi que la conduite avec les capacités affaiblies.

 Les policiers devaient d’ailleurs se présenter à des relais où il est généralement possible de prendre un verre.

 « Il n’y a rien de caché. On va dans les stationnements, on montre nos motoneiges, on allume nos lumières. Le contrevenant qui a les capacités affaiblies et qui décide de prendre sa motoneige, il était prévenu », indique le sergent Villemure.