/lifestyle/sexromance
Navigation

L’effet plaisir !

Valentine's day celebration, happy caucasian couple isolated on coral background
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Et si vous vous laissiez prendre au jeu cette année, simplement pour le plaisir ? Si vous laissiez tomber les phrases telles que : « De toute façon, on célèbre l’amour tous les jours », « La Saint-Valentin, c’est juste une fête commerciale », pour les remplacer par : « Qu’est-ce que nous pourrions faire pour célébrer l’amour et la sensualité ? », « Qu’est-ce que je pourrais faire pour gâter mes sens et me faire plaisir ? »... juste pour le plaisir. Voici quelques idées pour souligner votre désir de célébrer les plaisirs coquins en cette Saint-Valentin 2020. 

Un moment consacré uniquement aux plaisirs  

De façon quasi unanime, les gens interrogés considèrent que la vie va vite et que les journées bien remplies laissent peu de place à la spontanéité érotique ou à des plaisirs charnels, quels qu’ils soient.   

Qu’une personne soit seule ou en couple, il n’est pas exceptionnel que la vie sexuelle soit reléguée au rang des bons derniers dans la liste des priorités quotidiennes.   

Pourquoi consacrer un moment juste au plaisir ? Parce que le plaisir contribue au sentiment de bien-être, améliore votre humeur, vous dégage d’un stress.   

Mais d’abord et avant tout, le plaisir vous inonde de bonheur ! En vous réservant du temps pour le plaisir, vous vous offrez la chance de vous placer en tête de liste, pour une fois.   

Il ne s’agit pas ici, très certainement, de consacrer ce temps de manière bien égocentrique.   

Non, il s’agit de miser sur des moments où le plaisir reproductible vous rapprochera de cette sensation d’être en accord avec vous-même, de parfaire cette relation précieuse et d’avoir l’énergie pour la diffuser autour de vous, aux autres.   

C’est ça l’effet plaisir!  

La Saint-Valentin n’est qu’une occasion supplémentaire, qu’une plateforme de plus pour élaborer « un moment » dans l’espace-temps qu’est votre vie effrénée. Il ne suffit que de trois choses pour que cela se réalise :    

  1. Le vouloir  
  2. Le planifier  
  3. Le vivre pleinement    

Chaque étape est importante et se vit en boucle, autrement dit, toutes ces étapes dépendent l’une de l’autre.  

Le vouloir  

Le vouloir correspond au désir. Désir de se consacrer du temps, désir de mettre en place ce qui sera nécessaire pour savourer chaque détail de l’aventure.   

Cette aspiration au plaisir peut prendre plusieurs formes, mais celle que l’on peut privilégier, car elle est efficace, consiste à s’articuler d’abord en pensées. Autrement dit, il suffit de commencer à penser que vous souhaitez vous consacrer au plaisir, une fois par semaine par exemple, pour que germe en vous cette résolution de mener à terme cette intention.   

Vous pourriez exprimer : « Je veux consacrer du temps au plaisir, une fois par semaine, dans ma vie. »  

Le planifier  

Une fois le germe déposé, il pourra doucement commencer à s’épanouir.   

Or, installer des conditions gagnantes tout doucement s’avère très bénéfique dans la réalisation du projet plaisir !   

Pour plusieurs personnes, la planification ne rime pas avec le souhait d’une spontanéité. Je vous le concède.   

Mais attendre que les choses se produisent, que le temps, les conditions ou les éléments favorables se mettent en place facilement pour permettre l’épanouissement érotique ou sensuel est sans doute un peu utopique, ne croyez-vous pas ?   

C’est alors que la planification prend tout son sens ! Bien entendu, il ne s’agit pas de planifier au quart de tour chaque mouvement, chaque déplacement...   

Il s’agit plutôt d’installer un temps dans l’horaire, de faire des actions pour libérer le cerveau de cette charge mentale (momentanément, naturellement) et d’avoir en main tout ce dont vous avez besoin pour passer à l’étape suivante.  

Le vivre pleinement  

Que ce moment dure 30 minutes ou trois heures, il est essentiel, pour en savourer chaque instant, de vous consacrer à vivre, autant que faire se peut, le moment présent.   

Être présent totalement à soi, dans l’ici et le maintenant, demande un certain entraînement ! Le cerveau, très multifonction, a besoin de plusieurs séances pour parvenir à décrocher, il ne faut donc pas se décourager aux premiers essais.   

Mais sachez que si le désir est présent, que la planification est adéquate, le plaisir obtenu grâce à des éléments extérieurs, contribuera, pour votre plus grand bonheur, à augmenter cet état de satisfaction intérieure. Et qu’allez-vous souhaiter faire ?   

Recommencer, bien sûr ! Alors pour cette Saint-Valentin, je vous souhaite de prendre suffisamment de temps pour vous déposer et apprécier intensément l’effet plaisir !