/maisonextra
Navigation

Métier de l’immobilier: plâtrier, le tireur de joints par excellence

Métier de l’immobilier: plâtrier, le tireur de joints par excellence
Photo Can Stock Photo / photography33

Coup d'oeil sur cet article

Pour obtenir des murs bien lisses ou une moulure ornementale spécifique, c’est vers le plâtrier qu’il faut se tourner.

Métier de l’immobilier: plâtrier, le tireur de joints par excellence
Photo Can Stock Photo / BLACKDAY

Sur un chantier de construction, le plâtrier est là pour préparer les murs et les plafonds. Il intervient juste après le menuisier et le poseur de systèmes intérieurs. Il est appelé à appliquer divers enduits sur les surfaces intérieures et extérieures, comme du plâtre, du mortier, du ciment, du stuc et des agrégats. Le plâtrier, c’est le spécialiste du tirage de joints, de la restauration de plâtre à l’ancienne, de réparations diverses et de l’installation de systèmes acryliques.

Des aptitudes essentielles

Métier de l’immobilier: plâtrier, le tireur de joints par excellence
Photo Can Stock Photo / photography33

De nombreuses qualités doivent garnir le coffre à outils du plâtrier. Une bonne condition physique est par ailleurs essentielle pour le plâtrier, puisqu’il est amené à travailler dans des positions inconfortables et en hauteur. Personnes sujettes aux vertiges s’abstenir! Au-delà de cet aspect important, le plâtrier doit également être minutieux, précis et créatif. Parmi les tâches que cet ouvrier doit accomplir, notons couvrir et égaliser les surfaces à l’aide d’outils spécialisés et d’enduits calcaires, fabriquer et installer des moulures de plâtre, effectuer le moulage et la pose des ornements, poser des enduits acryliques et fixer des moulures métalliques. Même si à première vue ce travail peut paraître salissant, le plâtrier doit travailler proprement.

Une solide formation

Pour devenir plâtrier, le candidat doit suivre la formation de 810 heures intitulée «Plâtrage». Le futur plâtrier va ainsi acquérir des connaissances liées à l’application des notions de mathématique, au dessin technique et aux matériaux utilisés. Une fois son diplôme d’études professionnelles en poche, il sera amené à travailler sur les chantiers en tant qu’apprenti. Une fois ses 6000 heures de travail accumulées, il doit passer un examen de qualification provinciale pour pouvoir obtenir son certificat de compétence compagnon du métier. 

Le plâtrier peut aussi bien œuvrer au sein d’entreprises de construction, qu’ auprès d’entreprises de plâtrage, ou encore pour des fabricants de maisons préusinées ou en pratique privée. Cela étant dit, les plâtriers sont principalement actifs dans le secteur institutionnel et commercial, ainsi que dans le secteur résidentiel. Soulignons en terminant que l’emploi pour ce corps de métier est en forte croissance. Comme il y a une faible disponibilité des travailleurs, cela devrait engendrer des besoins de main-d’œuvre.