/news/society
Navigation

C’est arrivé la semaine du... 9 février

Idola Saint-Jean se présente même aux élections fédérales de 1930. Les femmes ont en effet le droit de vote – et d’éligibilité – au fédéral depuis 1918.
Photo : 1930, Archives de la Ville de Montréal, BM102-D14. Idola Saint-Jean se présente même aux élections fédérales de 1930. Les femmes ont en effet le droit de vote – et d’éligibilité – au fédéral depuis 1918.

Coup d'oeil sur cet article

9 février 1922

Environ 400 femmes manifestent à Québec pour appuyer un projet de loi sur le suffrage féminin, déposé à l’Assemblée législative du Québec. Les militantes féministes Marie Gérin-Lajoie et Idola Saint-Jean sont du groupe. Elles sont en effet actives depuis plusieurs années pour le suffrage féminin au Canada et au Québec, et fondent cette même année le Comité provincial pour le suffrage féminin. Le projet de loi reçoit des protestations virulentes de la part des représentants du clergé et de certains représentants de l’intelligentsia, notamment Henri Bourassa. Il faut attendre 1940 pour que les Québécoises obtiennent le droit de voter pour leurs députés provinciaux.

10 février 1763

Signature du traité de Paris qui met fin à la guerre de Sept Ans. La France perd le Canada, mais conserve néanmoins les îles de Saint-Pierre-et-Miquelon ainsi que certaines possessions des Antilles.

11 février 1969

Une occupation antiraciste à l’université Concordia tourne à l’émeute. Depuis plusieurs mois, des étudiants noirs accusent un professeur de discrimination. La police arrête 97 personnes, dont la moitié sont des Blancs.

12 février 1996

Aux Victoire de la Musique, à Paris, Céline Dion remporte le prix de la chanson de l’année et celui de l’artiste interprète francophone de l’année.

14 février 1949

Déclenchée à minuit la veille, la grève de l’amiante, ou grève d’Asbestos, commence et durera environ 5 mois. C’est l’un des mouvements de grève les plus importants de l’histoire du Québec.

15 février 1965

Après avoir arboré longtemps le Red Ensign, le Canada se dote d’un nouveau drapeau, l’unifolié, inauguré officiellement sur la colline du Parlement à Ottawa.

13 février 1969

La tour de la Bourse en 1966, encore appelée alors « Tour de la Place Victoria ».
Photo : 1966, Archives de la Ville de Montréal, VM94-A0282-010.
La tour de la Bourse en 1966, encore appelée alors « Tour de la Place Victoria ».

À la Bourse de Montréal, une violente explosion blesse 27 personnes et occasionne plusieurs centaines de milliers de dollars de dommages. L’engin explosif décrit comme une « superbombe » ne cause cependant aucun décès. Une vague d’attaques à la bombe touche alors le Québec et surtout Montréal. On cherche rapidement un coupable, en visant surtout le mouvement du Front de libération du Québec, auteur de plusieurs attaques jusque-là moins sérieuses. L’étudiant felquiste Pierre-Paul Geoffroy sera condamné à la prison à vie pour l’attentat de la Bourse, le plus grave à être commis au Québec, à l’époque.