/news/society
Navigation

Intimidation : le poids de leurs enfants est source d’inquiétudes chez les parents

bloc intimidation école
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Un parent sur trois s’inquiète que son enfant soit victime d’intimidation à l’école en raison de son poids.  

C’est ce que révèle un sondage mené auprès de 1005 parents par l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) qui a été publié lundi.  

«Et là, on ne parle pas seulement des enfants qui ont un surplus de poids ou sont obèses, mais aussi de ceux qui ont un plus petit gabarit», a précisé le spécialiste de contenu de ASPQ, Yves G. Jalbert, par voie de communiqué.  

Parmi les autres faits révélés par ce coup de sonde : deux parents sur cinq rapportent que leur enfant a été intimidé. Les enfants se font principalement intimider durant la récréation et au dîner et les garçons sont plus susceptibles d'être intimidés que les filles.  

«Les effets négatifs de la discrimination sur l’estime de soi et sur l’image corporelle des individus qui en sont victimes peuvent mener au développement d’une préoccupation excessive à l’égard du poids et, dans certains cas, ça devient une véritable obsession», explique Yves G. Jalbert.