/misc
Navigation

Marco Iadeluca à la barre des Carabins

L’ancien coordonnateur offensif des Bleus succédera à Danny Maciocia, maintenant DG des Alouettes

Marco Iadeluca
Photo d'archives Marco Iadeluca reprendra du service chez les Carabins après un premier passage de 2011 à 2017 comme adjoint à Danny Maciocia.

Coup d'oeil sur cet article

Les Carabins de l’Université de Montréal ont arrêté leur choix. Marco Iadeluca est le nouvel entraîneur-chef des finalistes de la Coupe Vanier.

La nouvelle publiée par Charles-Antoine Sinotte de TVA Sports sur son fil Twitter a été confirmée par différentes sources et sera officialisée, ce midi, lors d’un point de presse.

Iadeluca prend la relève de Danny Maciocia, qui a été nommé directeur gérant des Alouettes de Montréal le 13 janvier. Responsable des sports au collège André-Grasset depuis deux ans et coordonnateur offensif des Phénix, qui sont dirigés par son frère Tony, Iadeluca a été coordonnateur offensif des Bleus de 2011 à 2017 avant de quitter son poste. Il a remporté la coupe Vanier en 2014 avec les Carabins ainsi qu’en 2010 avec le Rouge et Or de l’Université Laval, où il a occupé son premier emploi comme entraîneur à temps plein.

Contacté deux jours avant la fin de la période de mise en candidature (le concours se terminait le 30 janvier), Iadeluca nous avait mentionné qu’il possédait un emploi de rêve et qu’il n’avait pas l’intention de postuler pour le poste d’entraîneur-chef des Carabins. À la question de savoir quelle serait sa réaction si les Carabins le contactaient, Iadeluca disait ne pas vouloir répondre à des spéculations.

Iadeluca était le candidat numéro un des Carabins dès le départ. Après avoir été contacté par la direction des Carabins, Iadeluca a décidé d’embarquer dans la danse. Tout a déboulé à la vitesse grand V par la suite.

Iadeluca devient ainsi le 4e entraîneur-chef de l’histoire de la deuxième génération des Carabins, qui avaient repris du service, en 2002, avec Jacques Dussault aux commandes. Ce dernier a quitté son rôle après la saison 2005, et Marc Santerre avait pris les rênes pour une période de cinq ans, après une longue et fructueuse association avec les Spartiates du Vieux Montréal.

Après la saison 2010, le contrat de Santerre n’avait pas été renouvelé, ce qui avait soulevé la grogne chez plusieurs joueurs, et Maciocia avait pris la relève. Sa première décision avait été de convaincre Iadeluca de se joindre aux Carabins après une saison avec le Rouge et Or.

Retour de Saint-Vilien ?

Parce que Maciocia portait aussi le chapeau de coordonnateur défensif, l’embauche de Iadeluca signifiera-t-elle le retour de son très bon ami et ancien collègue Paul-Eddy Saint-Vilien ? 

Coordonnateur défensif des Ravens de Carleton depuis deux ans et encore sous contrat pour deux saisons, Saint-Vilien a travaillé comme adjoint avec les Bleus de 2008 à 2011 et de 2014 à 2017, avant de quitter son poste pour obtenir les pleins pouvoirs à Carleton.

« Si Marco me parle, c’est certain que je vais écouter, a confirmé Saint-Vilien, qui assure que les deux hommes n’ont encore eu aucune discussion. On va se parler de tout et de rien quand le moment sera venu et éventuellement, il pourrait m’offrir un emploi. Qui ne voudrait pas travailler avec un ami ? Pour le moment, je suis investi totalement sur mon équipe [4 recrues de Vanier étaient en visite en fin de semaine]. Si jamais on m’invite, je serai présent au point de presse pour appuyer mon ami, mais rien de plus. »

L’entraîneur-chef des Ravens, Steve Sumarah, a signifié son appui à Saint-Vilien, peu importe la décision qu’il prendra.

Parmi les autres candidats, on retrouve notamment le coordonnateur des unités spéciales et ancien secondeur étoile des Bleus Byron Archambault.