/entertainment/movies
Navigation

Sur scène aux Oscars

Le Québécois Vincent-Olivier Noiseux a participé au numéro d’ouverture

Vincent-Olivier Noiseux
Photo courtoisie Leah Adler Le danseur québécois Vincent-Olivier Noiseux sur le tapis rouge des Oscars.

Coup d'oeil sur cet article

Le Québécois Vincent-Olivier Noiseux a vécu un moment « surréaliste » en dansant aux côtés de Janelle Monáe à la cérémonie des Oscars, dimanche soir. « C’est une soirée qui va rester gravée dans ma mémoire toute ma vie », confie-t-il. 

Joint par téléphone à Los Angeles, Vincent-Olivier Noiseux s’avoue « encore sur un gros high » au lendemain de sa prestation. La veille, il participait au numéro d’ouverture du gala, en compagnie d’une trentaine de danseurs et de Janelle Monáe et Billy Porter. 

« J’en ai fait plusieurs, des cérémonies de remises de prix. Mais les Oscars... c’est différent. Quand les lumières se sont éteintes et que la musique a commencé, les nerfs ont embarqué. C’était très intense », indique le Québécois. 

Le Québécois Vincent-Olivier Noiseux a dansé sur la scène de la cérémonie des Oscars, dimanche soir, lors du numéro d’ouverture mettant en vedette Janelle Monáe et Billy Porter.
Photo AFP
Le Québécois Vincent-Olivier Noiseux a dansé sur la scène de la cérémonie des Oscars, dimanche soir, lors du numéro d’ouverture mettant en vedette Janelle Monáe et Billy Porter.

Originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, le danseur de 34 ans a l’habitude de côtoyer les grandes stars de la musique. Dans le passé, il a partagé la scène avec Janet Jackson, Beyoncé, Ricky Martin et autres Jonas Brothers. 

N’empêche, la grand-messe du cinéma américain (et tout le stress et l’effervescence qu’elle implique) avait de quoi impressionner Vincent-Olivier Noiseux, qui s’y produisait pour la toute première fois dimanche.

« Saisissant »

« Je ne suis pas du genre à être nerveux quand je croise des célébrités. Et quand je suis sur scène, je m’investis complètement dans la danse et j’ai l’impression d’être dans un autre monde. Mais dimanche soir, à un certain moment pendant le numéro, j’ai vu Charlize Theron et Margot Robbie devant moi, le sourire aux lèvres... Ça a quelque chose de saisissant », avance-t-il en riant.

« On nous avait aussi avertis que, puisque c’était une soirée plus huppée, [...] les gens risquaient de réagir avec plus de retenue. Mais quand j’ai vu l’ovation debout à la fin du numéro, j’étais vraiment fier d’en avoir fait partie », ajoute le danseur. 

Le segment musical a d’ailleurs permis à Janelle Monáe de souligner le manque de diversité au niveau des nominations, jugées encore une fois trop blanches et trop masculines cette année. 

« Ça allait au-delà du divertissement. Il y avait un message », résume Vincent-Olivier Noiseux.

C’est sans même savoir auprès de quel artiste il allait danser que Vincent-Olivier Noiseux a d’abord accepté le contrat, il y a quelques semaines. Il a finalement appris les détails du numéro le 31 janvier dernier, soit le premier jour des répétitions en vue du numéro de dimanche soir. La présence de Janelle Monáe à la cérémonie n’a, quant à elle, été annoncée publiquement que la semaine dernière. 

Belle occasion

« J’ai quand même accepté sans hésiter. Les Oscars, c’est quelque chose de gros. Et je ne sais pas si une occasion comme celle-là va un jour se représenter. C’est très rare qu’il y ait des numéros de danse à cette cérémonie », explique-t-il. 

Une fois le numéro d’ouverture terminé, les danseurs ont eu le temps de célébrer brièvement en coulisses avant de se changer. Ensuite ? Direction maison pour Vincent-Olivier Noiseux, qui est rentré chez lui à Los Angeles, où il est installé depuis quelques années, pour regarder le reste du gala à la télévision avec son conjoint et leurs amis. 

Une fin de soirée moins glamour, certes. Mais « tout était parfait », assure Vincent-Olivier Noiseux.