/sports/fighting
Navigation

Boxe: deux galas en trois jours pour EOTTM

Steven Butler effectuera son retour sur le ring le 12 mars au Casino de Montréal

SPO - BOXE CONFÉRENCE DE PRESSE AU CASINO
Photo Martin Alarie Le promoteur d’Eye of the Tiger Management Camille Estephan (à gauche) a confirmé avec Antonin Décarie (à droite) mardi deux galas en trois jours au Casino de Montréal, où Lexson Mathieu (14 mars) et Steven Butler (12 mars) feront les frais des finales.

Coup d'oeil sur cet article

Le promoteur Camille Estephan a maintenant 25 boxeurs sous contrat. Pour rendre tout le monde heureux, il doit les garder actifs. C’est l’une des raisons pour lesquelles il présentera deux galas lors de la même semaine au Casino de Montréal. 

• À lire aussi: Une autre première pour Lexson Mathieu  

Plusieurs de ses boxeurs seront en action les 12 et 14 mars prochains. Lors de la première soirée, Steven Butler effectuera son retour sur le ring. Puis Lexson Mathieu fera les frais de la finale lors de la deuxième carte de boxe. 

« Deux galas la même journée, c’était trop pour notre équipe, a expliqué le patron d’Eye of the Tiger Management (EOTTM), Camille Estephan. Toutefois, on s’est rendu compte que deux galas dans un court délai avaient de belles retombées pendant plusieurs semaines.

« Tous nos boxeurs étaient motivés. Ils n’attendent pas leur tour. C’était important pour moi de les garder actifs. On essaye de bâtir une franchise. On tente d’avoir plusieurs vedettes au sein de la même équipe. »

L’une des figures populaires d’EOTTM est justement Butler. Le cogneur de 24 ans (28-2-1, 24 K.-O.) se battra pour la première fois depuis sa défaite subie aux mains du Japonais Ryota Murata en décembre dernier. 

À première vue, on peut penser que c’est un retour un peu rapide. Toutefois, Estephan s’est assuré que son athlète était prêt à reprendre le collier. 

« On a pris la décision ensemble, a souligné Estephan. J’ai aussi parlé à Mike [Moffa] et à Antonin [Décarie] de ce projet. 

« On ne voulait pas que ça lui prenne six mois avant de revoir de l’action. Sa santé est bonne. Il avait une recette gagnante en étant très actif et on ne voulait pas la changer. »

Butler abonde dans le même sens. 

« Je voulais revenir rapidement sur le ring. Pas pour oublier ma défaite contre Murata, mais pour regarder vers l’avenir, a expliqué Steven Butler. Je pense à rebâtir afin de devenir champion du monde. 

« Si je me sens prêt, pourquoi attendre ? À mon retour de vacances, je me sentais bien et mes batteries étaient rechargées. »

Une confiance aveugle

Jusqu’à lundi soir, Butler devait affronter Marcos Reyes qui a déjà affronté David Lemieux en 2017. Le plan est tombé à l’eau. On peut penser qu’Estephan cherchera un adversaire du même calibre pour affronter son poulain. 

Pour le principal intéressé, il est prêt pour tous les défis qu’on va lui proposer.

« Ça a fait partie de mes réflexions, a souligné Butler. Je suis un guerrier et je vais boxer contre les adversaires que mon équipe va mettre devant moi. 

« Côté gérance, je laisse cela dans les mains de Camille. S’il voulait que j’affronte Murata demain, j’accepterais volontiers. »

Un nouvel entraîneur

Pour cette nouvelle étape de sa carrière, Butler a décidé de procéder à un changement d’entraîneur. C’est Mike Moffa qui aura la mission d’amener sa boxe à un autre niveau. 

« Le mandat que j’ai demandé à Mike est de travailler sur mes forces, a souligné Butler. J’ai des lacunes défensives. Je ne suis pas un boxeur parfait. 

« Pour me rendre dans l’élite, il me manque des mouvements défensifs après mes attaques. Une fois que je vais avoir acquis cela, ça va faire une grosse différence. »

Avant de voir la touche de Moffa dans le style de Butler, il faudra du temps et quelques combats. On verra si la recette pourra donner des résultats probants.