/world/europe
Navigation

Deux nouvelles arrestations dans l’affaire du camion charnier

Deux nouvelles arrestations dans l’affaire du camion charnier
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Deux nouveaux suspects ont été arrêtés dans l’affaire des 39 migrants vietnamiens retrouvés morts dans un camion frigorifique près de Londres en octobre dernier, a annoncé mardi la police de l’Essex. 

Un homme de 22 ans a été arrêté dimanche en Irlande du Nord. Accusé de 39 homicides involontaires et d’aide à l’immigration illégale, il est actuellement détenu dans l’Essex, précise le communiqué de la police. 

Un autre homme, Gheorghe Nica, faisant l’objet d’un mandat d’arrêt européen, a été arrêté le 29 janvier à l’aéroport de Francfort par les autorités allemandes et l’Agence nationale britannique de lutte contre la criminalité (NCA). 

Nica, 43 ans, lui aussi poursuivi pour 39 homicides involontaires et aide à l’immigration illégale, a comparu samedi au tribunal de Chelmsford, en Angleterre, et comparaîtra de nouveau le 16 mars, cette fois à la Cour criminelle de l’Old Bailey à Londres. 

Fin octobre, les cadavres de 31 hommes et de 8 femmes, dont deux adolescents de 15 ans, avaient été découverts à bord d’un conteneur dans la zone industrielle de Grays, à l’est de Londres. Le conteneur provenait du port belge de Zeebruges. 

La police de l’Essex a précisé mardi que toutes les autopsies étaient désormais terminées et, qu’en l’attente des «rapports définitifs», «la cause provisoire du décès des personnes se trouvant dans le camion était une combinaison d’hypoxie (manque d’apport en oxygène) et d’hyperthermie (surchauffe) dans un espace clos». 

Nombre des victimes étaient originaires d’une région pauvre du centre du Vietnam, qui vit tant bien que mal de la pêche, de l’agriculture ou de l’industrie. Les familles s’endettent à hauteur de milliers de dollars pour envoyer l’un des leurs au Royaume-Uni, par des filières clandestines, dans l’espoir qu’ils y trouvent des emplois rémunérateurs. 

Plusieurs personnes ont déjà été arrêtées dans le cadre de cette affaire, notamment le conducteur du camion, Mo Robinson, 25 ans, et un autre Nord-irlandais, Eamonn Harrison, 23 ans, qui pourrait être extradé depuis l’Irlande vers le Royaume-Uni après une audience prévue le 12 février, rappelle la police.