/world/europe
Navigation

Elle tue sa fillette le jour de son premier anniversaire

Coup d'oeil sur cet article

La mère de Vanille, retrouvée morte dimanche à Angers en France dans un conteneur à vêtements, a été accusée mardi pour le meurtre d'un mineur de moins de 15 ans et placée en détention provisoire, a indiqué le procureur. 

La petite Vanille avait été enlevée par sa mère vendredi. Une «alerte enlèvement», soit l'équivalent d'une alerte Amber en France, avait été déclenchée samedi soir. 

Le corps de la fillette avait finalement été retrouvé dimanche sur les indications de la mère qui a reconnu avoir tué l’enfant le jour de son premier anniversaire. 

«Le mobile du passage à l'acte semble être lié à son départ du centre maternel, départ qui lui avait été annoncé, nous dit-elle, le 3 décembre 2019, jour où elle a décidé, par divers moyens (...) de donner la mort à son enfant», avait déclaré lundi le procureur de la République d'Angers Éric Bouillard. 

Nathalie Stephan, 39 ans, qui présente des troubles psychiatriques importants, était hébergée depuis un an dans le centre maternel d’Angers, un foyer pour femmes enceintes et mères isolées. 

Son bébé d'un an avait été confié à une famille d'accueil. 

La mère de famille bénéficiait cependant d’un droit de visite d’une nuit et d’une journée et demie par semaine selon la protection de l’enfance du Maine-et-Loire.