/qubradio
Navigation

Gouvernance scolaire: «de l’amateurisme» et «du mépris» selon un expert qui demande la démission du ministre Roberge

Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge
Photo d'archives Simon Clark Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il est d’accord avec l’abolition des élections scolaires, le spécialiste de l’éducation au Québec Jean-Pierre Proulx a vivement critiqué la loi 40 du gouvernement Legault, réclamant la démission du ministre de l’Éducation Jean-François Roberge.

«C’est totalement inacceptable du point de vue de la procédure. Quand on joue comme ça dans une loi organique qui touche l’ensemble de la population, le bien commun, d’avoir procédé comme il a fait, moi je pense qu’il devrait démissionner», a soutenu l’ancien journaliste au micro d’Antoine Robitaille, mardi, à QUB radio.

  • ÉCOUTEZ l'entrevue de Jean-Pierre Proulx à QUB radio:

M. Proulx a argué que la loi, qui amène notamment l’abolition des élections scolaires dans le réseau francophone, était un «fourre-tout» difficile à analyser et qu’elle n’avait pas été accompagnée d’un document explicatif.

«C’est de l’amateurisme, c’est du mépris, c’est une façon désobligeante de considérer ses concitoyens et ses collègues à l’Assemblée nationale [...] C’est le devoir d’un gouvernement de s’expliquer quand il propose des modifications aussi nombreuses dans un projet de loi», a-t-il fait valoir à l’émission Là-haut sur la colline.

«C’est un ensemble de 300 amendements qui, ici et là, ajoutent quelque chose. On rajoute des mots ici, on rajoute des choses là, mais, la substance, le caractère cohérent de ça, je le cherche encore», a ajouté M. Proulx.

Bien qu’il dénonce la façon de faire du ministre de l’Éducation, l’ex-professeur à l’Université de Montréal et auteur s’est néanmoins dit en faveur de l’abolition des élections scolaires, un geste qu’il a dit soutenir depuis plusieurs années.

«Je pense qu’on était rendu là [...] Sur ce plan-là, je trouve que le gouvernement a bien fait», a-t-il jugé.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions