/news/transports
Navigation

Opposition au gazoduc: nouvelles annulations de trains pour VIA Rail

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Une fois de plus, les utilisateurs des trains de VIA Rail désireux de se rendre à Toronto devront opter pour un autre mode de transport, l'entreprise ayant suspendu son servie au moins jusqu'à jeudi soir en raison des manifestants qui bloquent des rails pour s’opposer au projet de gazoduc Coastal GasLink. 

Depuis jeudi dernier, des membres de la réserve mohawk Tyendinaga, à l’est de Belleville, en Ontario, bloquent les rails du Canadien National, empêchant le passage des trains, incluant ceux de VIA Rail. 

«Bien que nous gardions espoir que la situation sera résolue sous peu, étant donné l'incertitude actuelle, VIA Rail annule tous les départs jusqu’à jeudi en fin de journée pour les trajets entre Montréal-Toronto et Toronto-Ottawa, dans les deux directions», a indiqué l'entreprise dans une mise à jour quotidienne de la situation, mardi soir. 

De plus, compte tenu du grand nombre de trains qui attendent de pouvoir reprendre la route de part et d'autre du blocus, Via Rail s'attend à ce que le trafic ferroviaire puisse revenir à la normale 36 heures après le moment où la voie sera dégagée. 

En date de mardi matin, 157 trains de VIA Rail avaient été annulés, ce qui représente environ 24 500 passagers. Les clients de l'entreprise peuvent obtenir un remboursement, «ce qui pourrait prendre jusqu’à 10 jours en raison du grand volume de transactions», a averti Via Rail. 

«Nous sommes conscients que cette situation a un impact sur les plans de voyage de nos passagers et nous sommes désolés pour les inconvénients occasionnés. Nous les encourageons, s’ils doivent voyager dans les zones affectées au cours des deux prochains jours, à utiliser un mode de transport alternatif», a précisé l'entreprise. 

Exo aussi 

Par ailleurs, les usagers de la ligne exo4 Candiac devront vraisemblablement eux aussi du service de transport en commun pour une troisième journée consécutive, mercredi. 

Le service sur la ligne de train de banlieue est perturbé parce que des manifestants bloquent des rails à Kahnawake. 

«Le service sur la ligne exo4 Candiac demeure interrompu pour une durée indéterminée, a fait savoir exo. Un service d'autobus assure le lien entre le terminus Mansfield au centre-ville de Montréal et les gares de Candiac, Delson, Saint-Constant et Sainte-Catherine.» 

Propriétaire du chemin de fer, le Canadien Pacifique (CP), a interdit aux trains de banlieue de circuler sur ses lignes. «Nous suivons la situation de près. Le CP, propriétaire des voies ferrées empruntées par la ligne exo4 Candiac, déterminera quand nous pourrons circuler sur les voies à nouveau», a ajouté exo. 

Les manifestants qui se tiennent à proximité des rails, tant au Québec qu'en Ontario, s’opposent au projet GasLink qui doit traverser le territoire autochtone des Wet'suwet'en, sur la côte ouest. Ils s'insurgent aussi contre l'intervention de la Gendarmerie royale du Canada, qui a procédé à des arrestations au sein de la communauté. 

Pour réaliser son projet, le promoteur s’est entendu avec des élus de la communauté, mais des chefs héréditaires et des sympathisants s’y opposent. Ils estiment que les élus de la communauté n’ont pas le mandat de régler les questions liées aux terres ancestrales.

  • À VOIR AUSSI : La pollution de l’air coûte 50 milliards au Canada annuellement