/sports/hockey
Navigation

Une équipe bien rodée

Coup d'oeil sur cet article

BOSTON | Il y a la réalité du Canadien, une formation qui cherche à s’accrocher à l’infime possibilité d’une participation aux séries éliminatoires. Un peu plus au sud, c’est un autre univers avec les Bruins.  

• À lire aussi: Le premier depuis Cam Neely? 

Finaliste de la Coupe Stanley l’an dernier, avec un revers lors du septième match contre les Blues de St. Louis, les Bruins ont encore une fois de grandes ambitions cette saison. 

À Boston, il y a une certitude : l’équipe de Bruce Cassidy sera encore une fois de la danse du printemps.  

L’équipe du journaliste judiciaire Claude Poirier trône au sommet de la LNH avec une récolte de 80 points (34-11-12) après 57 matchs.  

D’ici la fin de l’année, les Bruins devront toutefois se méfier du Lightning de Tampa Bay, qui se rapproche dangereusement d’eux. 

« Nous ne visons pas nécessairement le sommet de l’Atlantique, de l’Association de l’Est ou celui de la LNH, a dit l’ailier Brad Marchand, mardi. Il ne s’agit pas d’une obsession, nous ne regardons pas constamment le classement. Nous gardons la même approche, nous voulons gagner le plus de matchs possible. Si nous jouons à la hauteur de notre talent, nous remporterons la majorité de nos rencontres. » 

Saine compétition 

En finale de la Coupe Stanley en juin dernier, les Bruins avaient l’avantage de la glace. Ils ont joué la septième rencontre au TD Garden contre les Blues. Avec le résultat qu’on connaît.  

« Si c’était à refaire, je voudrais encore jouer ce match à Boston, a mentionné Patrice Bergeron. Mais c’est vrai que notre rang final au classement n’est pas si crucial. D’ici la fin de l’année, je veux plus de constance dans notre jeu. En fin de saison, les matchs deviennent plus difficiles. Les équipes se battent pour une place en séries. Nous aurons de beaux défis. J’aime ça qu’une équipe nous pousse dans le dos. Ça fait en sorte que nous garderons le pied sur la pédale. »  

Deux en trois 

Les Bruins ont perdu seulement 11 matchs cette saison en temps réglementaire. Il s’agit sans surprise du meilleur résultat parmi les 31 équipes de la LNH. Le 5 novembre, le CH avait triomphé des Bruins 5 à 4 au Centre Bell. La bande à Claude Julien a donc signé un des rares gains en 60 minutes contre la formation du Massachusetts.  

En trois rencontres cette saison, les Bruins ont signé deux victoires contre leurs vieux rivaux : 8 à 1 le 26 novembre à Montréal et 3 à 1 le 1er décembre à Boston. 

« Chaque fois que nous jouons contre le Canadien, il s’agit de matchs intenses et agréables à jouer, a rappelé Bergeron. Tu n’as pas besoin d’un gros discours du coach pour te motiver. Le Canadien se bat pour une place en séries. Ils auront l’énergie d’une équipe désespérée. » 

Et les Bruins auront aussi comme motivation supplémentaire qu’avec une victoire, ils pourraient enfoncer un clou de plus dans le cercueil du Canadien.