/sports/hockey/canadien
Navigation

La magie de Pastrnak

Le Canadien s’incline 4 à 1 devant les Bruins

Coup d'oeil sur cet article

BOSTON | En une seule soirée, David Pastrnak a fait ressortir les noms de Maurice Richard et de Gordie Howe, deux des plus grandes légendes de l’histoire de la LNH.  

• À lire aussi - Shea Weber: de quatre à six semaines d’absence  

Le prolifique attaquant a marqué les trois buts des Bruins dans un gain de 4 à 1 contre le Canadien, mercredi au TD Garden.      

En marquant ses 39e, 40e et 41e buts de la saison, le Tchèque de 23 ans a repris la tête dans la course à l’obtention du trophée Maurice-Richard. Il devance maintenant par un but ses deux plus proches poursuivants, Alex Ovechkin et Auston Matthews.     

Véritable machine, Pastrnak a obtenu son quatrième match de trois buts ou plus cette saison. À deux reprises, il a choisi le CH comme victime. Il est ainsi devenu le premier joueur depuis Gordie Howe, avec les Red Wings de Detroit en 1951-1952, avec deux tours du chapeau contre le Canadien au cours de la même saison.        

Photo AFP

« Pastrnak est l’un des meilleurs attaquants de la LNH depuis déjà quelques années, a rappelé le centre Phillip Danault. Mais il est aussi vraiment bien entouré avec Bergeron et Marchand. Tu ne peux pas te permettre la moindre erreur contre ce trio. »      

Marchand a aussi contribué à ce gain des Bruins avec trois passes, alors que Bergeron a marqué dans un filet désert en plus d’obtenir une passe.       

Mission impossible  

Pour cette visite au Massachusetts, Claude Julien avait besoin d’allumer un ou deux lampions s’il voulait sortir de son ancienne ville d’adoption avec une victoire. Le CH devait ralentir l’un des meilleurs trios de la LNH sans les services de son défenseur numéro un, Shea Weber. C’était finalement une trop lourde commande pour Jeff Petry et Brett Kulak ainsi que le trio de Phillip Danault.   

Photo AFP

Kulak et Petry ont eu une idée de la soirée qui les attendait dès les premières minutes du match. Brad Marchand a étourdi les deux défenseurs du Tricolore pour ensuite repérer Pastrnak. C’était le premier des trois buts du numéro 88. Et c’était le signe d’un autre match pénible à venir.  

« Les Bruins forment une très bonne équipe, ils sont au premier rang de la LNH et ce n’est pas un hasard, a dit Danault. Nous n’avons pas joué un mauvais match, nous nous sommes battus, nous avons frappé des poteaux. Mais en général, les Bruins étaient la meilleure équipe. Ils avaient une structure plus solide que nous. »  

+
Suzuki
Nick Suzuki a été le meilleur joueur du Canadien. Il a récolté une passe sur le but de Marco Scandella et orchestré plusieurs jeux en territoire offensif.
-
Domi
Il y avait quelques candidats avec Jeff Petry, Brett Kulak,Jonathan Drouin. La palme revient toutefois à Max Domi (-2), qui a commis plusieurs revirements.
4
1
Première période
1-Bos: David Pastrnak (39) (Marchand)6:59
Punitions: Banc (Mon) (purgée par Gallagher) 10:32, Petry (Mon) et Marchand (Bos) (dou. min.) 18:48.
Deuxième période
2-Bos: David Pastrnak (40) (Kuraly)4:16 3-Mon: Marco Scandella (5) (Suzuki, Ouellet)4:52 4-Bos: David Pastrnak (41) (Bergeron, Marchand)AN-15:45
Punitions: Heinen (Bos), Chara (Bos) et Gallagher (Mon) 5:38, Wagner (Bos) et Drouin (Mon) 14:32, Armia (Mon) 15:14.
Troisième période
5-Bos: Patrice Bergeron (24) (Marchand)FD-19:40
Punitions: McAvoy (Bos) 4:19, Gallagher (Mon) 6:18.
Tirs au but
Montréal 9 - 10 - 10 - 29 Boston 11 - 15 - 12 - 38
Gardiens:
Mon: Carey Price (P, 24-20-4); Bos: Tuukka Rask (G, 21-5-6).
Avantages numériques:
Mon: 0 en 3, Bos: 1 en 3.
Arbitres:
Jean Hébert, Chris Rooney.
Juges de lignes:
Kiel Murchison, Derek Amell.
ASSISTANCE:
17 850.
David Pastrnak
Brad Marchand
★★
Patrice Bergeron
★★★

Ce qu’on a remarqué...  

Pas d’amour   

Brendan Gallagher disait en matinée que le TD Garden était l’un de ses amphithéâtres favoris de la LNH. Il pourrait maintenant changer de discours. Le petit numéro 11 a passé le match à s’enguirlander avec le capitaine des Bruins, Zdeno Chara. Avant une mise en jeu, le grand défenseur lui a asséné un bon double-échec au visage. Pour une raison mystérieuse, les deux joueurs ont reçu une punition de deux minutes.   

Drouin manque de synchronisme  

Opéré au poignet gauche, Jonathan Drouin a manqué 37 matchs avant de renouer avec la compétition, samedi dernier, lors de la visite des Maple Leafs au Centre Bell. À son troisième match depuis son retour, Drouin n’a toujours pas regagné son synchronisme. Utilisé sur le flanc gauche avec Max Domi et Artturi Lehkonen, le numéro 92 a été très discret. Il n’a décoché aucun tir en direction de Tuukka Rask. On l’a remarqué pour un revirement en zone neutre avant le premier but des Bruins.   

Petry silencieux  

Jeff Petry est capable du meilleur comme du pire. L’Américain a montré son mauvais visage face aux Bruins. Il n’a pas suivi la cadence contre le trio de Bergeron, Marchand et Pastrnak. Il a terminé la rencontre avec un dossier de -2. Après la rencontre, il a évacué un peu de rage en faisant claquer la porte du réfrigérateur dans le minuscule vestiaire de l’équipe adverse. Il n’a pas rencontré les journalistes.