/lifestyle/hangout
Navigation

10 restos pour un souper en amoureux

Coup d'oeil sur cet article

Faire un choix de restaurant pour partager un moment de bonheur gourmand à la Saint-Valentin est un risque qu’il faut bien calculer. Pour vous aider à faire un choix éclairé, voici mon top 10. 

1. JAMES Le Restaurant 

Photo courtoisie

Pour les 14 et 15 février, le chef Éric Gonzalez propose un menu cinq services. Ça commence avec huîtres, gelée de concombre, aloès vert, granité au vinaigre de fruit de la passion. Œufs « Fabergé » farcis aux crevettes, épices douces, caviar. Saint-Jacques nacrée, embeurrée de chou, émulsion de foie gras/crustacés, truffe. 

Veau du Québec, le filet en juste cuisson, le riz glacé au jus, pomme de terre fondante, trompettes des morts. Velours chocolat-griottes-pistache, interprétation de la forêt-noire.  

  • 355, rue Saint-Jacques 
  • 105 $ par personne  

2. Henri-Brasserie française 

Photo courtoisie

Gilles Tolen, le nouveau chef du Henri, propose pour la Saint-Valentin un menu pour les amoureux qui souhaitent partager les bonheurs culinaires. 

Les couples seront accueillis avec un verre de bulles, puis le repas quatre services commençant par un compressé de foie gras de canard, nougatine à la praline. Pétoncles de la Nouvelle-Écosse et kumquats grillés. La fameuse pintade de M. Besnier à partager avec ses légumes racines glacés au mélilot et, pour conclure, la spectaculaire boîte chocolat, bleuets et glace des champs.  

  • 1240, Square Phillips 
  • 95 $ par personne avec un verre de bulles  

3. Ritz-Carlton 

Photo courtoisie

Les 14 et 15 février, à partir de 18 h, le chef exécutif Johnny Porte proposera un menu quatre services. Je vous recommande, pour l’apéro, le fameux bar à champagne situé dans la spectaculaire cour des Palmiers, pour impressionner votre tendre moitié. Notamment sur le menu : Foie gras, gelée de canneberges aux épices, brioche truffée ou raviole de homard en transparence, pétoncle, sauce à la verveine. Filet de veau, sabayon café, champignons sauvages, bette à carde fondante. Chocolat à la bière noire et mascarpone.  

  • 1228, rue Sherbrooke Ouest 
  • 85 $ par personne  

4. Le Boulevardier 

Photo courtoisie

Le Boulevardier est le nouveau restaurant de l’hôtel Le Germain. Le nouveau chef David Pellizzari propose une cuisine française revisitée et modernisée. Pour la période de la Saint-Valentin, le bar de l’hôtel Le Flâneur propose les huîtres ouvertes devant vous à 2 $ chacune et le verre de bulles à 12 $. 

Le repas est à la carte. Notamment sur le menu : flétan fumé, caviar de hareng, rattes, chips de topinambour, crème fraîche 24 $. Contre-filet, crabe, purée de pommes de terre fumées, asperges, béarnaise 40 $. Loup de mer, choux de Bruxelles, rattes, caviar de hareng, crème fraîche 30 $.  

  • 2050, rue Mansfield  

5. Tbsp de l’Hôtel W 

Photo courtoisie

Pour la Saint-Valentin, le nouveau chef exécutif Joris Larigaldie s’amuse et propose un repas à partager en trois services, mais avec trois petits plats à partager pour chaque service. Audacieux et ludique. Notamment sur le menu : pétoncle poêlé, beurre noisette à la noisette et citron. Carameli de pintade, purée oignon caramélisé, cipolin braisé. Chocolat fondant à l’Earl Grey. Millefeuille gingembre. Tuiles de baies fermentées.  

  • 901, rue du Square-Victoria 
  • 65 $ par personne  

6. Portus 360 

Photo courtoisie

Pour une expérience purement romantique, le restaurant Portus 360 remporte la palme avec sa vue panoramique sur Montréal. La chef Helena Loureiro propose un menu découverte de 6 services : tartare de saumon fumé avec mousse de wasabi et suprême d’agrumes. Pieuvre grillée (une des meilleures de Montréal) salade de légumineuses et coulis aux poivrons rouges. Duo de bar de Patagonie et médaillon de homard. L’incontournable mi-cuit moelleux au chocolat avec son cœur coulant au chocolat blanc.  

  • 777, boulevard Robert-Bourassa 
  • 75 $ par personne  

7. Le Chien Fumant 

Photo courtoisie

La sympathique équipe du Chien fumant propose une formule bien agréable pour la Saint-Valentin. Le chef vient à la table afin de s’assurer de vos intolérances alimentaires et vous fait un descriptif des choix d’entrées, de plats et pour finir, dessert pour amoureux à partager. Notamment sur le menu : tartare de bœuf coréen, kimchi, concombres marinés au soya, riz soufflé et herbes fraîches. Calmars chinatown, cresson, basilic thaï et menthe. Morue au four, moules, purée de courge et sauce Bercy.  

  • 4710, rue De Lanaudière 
  • Petite formule du chef à 40 $, plus à la carte  

8. Chez Victoire 

Photo courtoisie

Chez Victoire, le chef Alexandre Gosselin vous propose, pour la Saint-Valentin, un menu cinq services avec la possibilité de faire un mets et vins. 

Thon Albacore cru, chou rave, pomme, oursin, homard, pickles d’oignon, baies de sureau immature. Pleurote 400 pieds, Nduja, bouillon de porc fumé, épice grecque. Foie gras de canard torchon, sirop d’érable fumé, brioche, épices chaï. Magret de canard vieilli, cœur, romarin, rutabaga, jus de viande, oignon soubise. Brioche au fromage, cassis, rayons de miel. Panacotta au café, glace topinambour, pomme, gel de noisette.  

  • 1453, avenue du Mont-Royal Est 
  • 60 $ par personne, 40 $ de plus avec les vins en accord  

9. Bistro l’Arrivage Musée de Pointe-à-Callière 

Photo courtoisie

C’est le retour dans le monde de la restauration du chef et chroniqueur culinaire Philippe Mollé. Il a repris du service au bistro L’Arrivage du musée Pointe-à-Callière. Le chef propose pour les 14 et 15 février à partir de 19 h, un menu cinq services. Mise en bouche et cocktail champagne. Foie gras de canard au cidre de glace et pain d’épices. Cappuccino de crevettes et maïs. Pintade au jus de truffe et petits légumes. Fromage et pain aux figues. Biscuit Breton, ganache gianduja, mousseuse vanille et glace aux griottes, pour ne nommer que quelques plats au menu.  

  • 350, place Royale 
  • 75 $ par personne  

10. Bistro Tendresse 

Photo courtoisie

Pour les végétariens et les végétaliens, voici une option intéressante. La cuisine végétale de ce Bistro Tendresse est fort bonne et sans prétention. Cuisine écoresponsable, végétale, savoureuse, comme le ravioli artichauts et ricotta, pesto de roquette, salade verte au parmesan d’amande, tomates cerises, graines de citrouille à des prix bien tendres, un câlin avec ça ?  

  • 1259, rue Sainte-Catherine Est