/sports/football/alouettes
Navigation

Boris Bede échangé à Toronto

En retour, les Argonauts envoient le botteur Tyler Crapigna à Montréal

Boris Bede a passé les cinq premières saisons de sa carrière dans l’uniforme des Alouettes.
Photo d’archives, Martin Chevalier Boris Bede a passé les cinq premières saisons de sa carrière dans l’uniforme des Alouettes.

Coup d'oeil sur cet article

Ça continue de bouger chez les Alouettes. Après plusieurs signatures sur le marché des joueurs autonomes depuis le début de la semaine, ils ont décidé de céder le botteur Boris Bede aux Argonauts de Toronto.

En retour, la formation montréalaise a mis la main sur l’Ontarien Tyler Crapigna. Selon nos informations, avec cet échange, les Alouettes ont l’avantage au niveau salarial alors que Crapigna empochera moins d’argent que Bede en 2020. 

De plus, la présence de Bede jouait un rôle important au niveau du ratio, car l’ancien du Rouge et Or de l’Université Laval était considéré comme un joueur international. 

Le Français d’origine a connu une excellente saison en 2019 alors qu’il a terminé avec un taux d’efficacité de 88,6 % sur ses placements (31 en 35), premier sur les bottés d’envoi et troisième pour les dégagements. 

Pour sa part, Crapigna a réussi 22 de ses 27 placements (81,5 %) en plus de faire les bottés d’envoi avec les Argonauts. Il a prouvé qu’il avait une jambe puissante alors qu’il a réussi plusieurs placements supérieurs à 40 verges. Avant son séjour à Toronto, il a fait partie de l’équipe d’entraînement des Alouettes pendant quelques semaines en 2019. 

Auparavant, il avait passé trois saisons avec les Roughriders de la Saskatchewan où il avait connu un certain succès. 

En même temps, les Alouettes ont également annoncé qu’ils avaient mis sous contrat le botteur Ryan Santoso. L’Américain a aussi fait partie de l’équipe d’entraînement en 2019. Après son départ, l’athlète de 24 ans est parvenu à jouer trois matchs avec les Titans du Tennessee la saison dernière. 

Avec l’arrivée du Québécois Félix Ménard-Brière, on peut s’attendre à une belle bataille entre les trois botteurs au camp d’entraînement. 

Banner et Baron de retour

Quelques heures plus tard, les Alouettes ont confirmé la venue de l’ailier défensif Adrian Tracy à titre de joueur autonome. 

Ils ont également réussi à mettre sous contrat les joueurs de ligne défensive Woody Baron, Bo Banner et Lord Hyeamang. Baron a reçu de l’intérêt sur le marché des joueurs autonomes, mais il a préféré demeurer à Montréal. 

Byron le recruteur

Un peu plus tôt dans la journée, les Alouettes ont annoncé que Byron Archambault avait été embauché comme directeur national du recrutement . Il remplace Miles Gorrell qui occupait ce poste l’an dernier. 

Cette nomination n’est pas une surprise, car Archambault a travaillé avec Danny Maciocia pendant plusieurs saisons avec les Carabins de l’Université de Montréal comme entraîneur des unités spéciales. 

Dans un communiqué des Carabins annonçant son départ, l’ancien secondeur a été clair.  

« Je n’avais pas postulé pour le poste d’entraîneur-chef des Carabins et j’avais déjà informé les gens de l’UdeM que je ne serais pas candidat pour un autre poste au sein de leur personnel d’entraîneurs, a-t-il mentionné. Ma décision était prise avant que le processus d’embauche soit entamé. »


Les anciens des Alouettes, DeVier Posey et Antonio Pipkin, se sont trouvé du boulot ailleurs dans la LCF. Posey a signé un contrat avec Hamilton alors que Pipkin aura la chance de seconder Trevor Harris avec les Eskimos d’Edmonton.