/news/transports
Navigation

Retards ou annulations de vols: une enquête ouverte par l'Office des transports du Canada

Retards ou annulations de vols: une enquête ouverte par l'Office des transports du Canada
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU – En raison du nombre de plaintes qu’elle a reçues, l'Office des transports du Canada (OTC) a lancé une enquête afin de s’assurer que les compagnies aériennes respectent leurs obligations en cas de retards ou d’annulations de vols.  

L’enquête fait suite à l’entrée en vigueur depuis le 15 décembre dernier de la deuxième phase de la charte des voyageurs qui édicte notamment quelles sont les obligations d'un transporteur quand survient un retard, une annulation de vol, un refus d'embarquement dû à une surréservation ou une déviation d’itinéraire.  

Or, depuis cette date, l'OTC dit avoir reçu de nombreuses plaintes dans lesquelles les passagers déplorent que les compagnies aériennes n'aient pas communiqué avec précision les raisons des retards ou des annulations relatives aux vols.  

«Procéder à un examen de ces allégations au moyen d'un seul et même processus est la manière la plus efficace de s'occuper des questions qu'ils soulèvent et de s'assurer que les exigences du règlement sont claires, à la fois pour les passagers et les compagnies aériennes», a fait savoir l’OTC dans un communiqué, jeudi.  

L’enquête qui s’étendra au cours des six prochaines semaines doit permettre de recueillir et d’analyser des éléments de preuve.  

«Les compagnies aériennes ont l'obligation [...] de fournir des renseignements opportuns et précis aux passagers sur les raisons des retards et des annulations de vol», a fait savoir Scott Streiner, président et premier dirigeant de l'OTC.  

Ce dernier a précisé que si les compagnies aériennes n'ont pas respecté la réglementation, l’Office prendra «les mesures qui s'imposent».  

«L'OTC est résolu à s'assurer que les passagers et les compagnies aériennes comprennent les règles applicables en cas de perturbation de vol - et que ces règles sont respectées», a ajouté M. Streiner.  

Rappelons qu’entre le 15 juillet au 14 décembre dernier, lors de l’implantation du premier volet de la charte des voyageurs, 4088 plaintes ont été acheminées à l’Office. Entre le 15 janvier et le 3 janvier, ce sont 1018 plaintes qui ont été reçues. Air Canada, qui est le principal transport canadien, trône au sommet du nombre des plaintes.