/news/society
Navigation

Une 70e fête de l’amour pour ce couple de Gaspésiens

Le duo inséparable a sept enfants, cinq petits-enfants et trois arrière-petits-enfants

noces de platine
Photo collaboration spéciale, Nelson Sergerie Jacques Plourde et Camille Tremblay ont célébré leur 70e anniversaire de mariage l’été dernier.

Coup d'oeil sur cet article

GASPÉ | Un couple de Gaspésiens peut être fier de célébrer la Saint-Valentin pour une... 70e fois.

Jacques Plourde et Camille Tremblay ont célébré leurs noces de platine (70 ans) l’été dernier. Marié le 11 août 1949 à Rivière-au-Renard, un secteur de Gaspé, le couple compte sept enfants – quatre garçons et trois filles –, cinq petits-enfants et trois arrière-petits-enfants.

M. Plourde, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale âgé de 95 ans, est grouillant de santé, malgré une fracture à la cheville le 6 février dernier alors qu’il faisait du bénévolat. 

Mme Tremblay, 91 ans, a de légers problèmes à une hanche, ce qui ne l’empêche pas de vaquer à ses occupations. 

Rencontré à sa demeure de Rivière-au-Renard, le couple explique qu’il s’est rencontré avant le début de la Seconde Guerre mondiale, mais ne peut déterminer le moment précis. Selon M. Plourde, cela remonterait à 1938.

« On faisait juste folâtrer quand on avait 14 ou 15 ans », raconte l’homme qui a suivi une formation commerciale au Séminaire de Gaspé, de 1937 à 1942, avant de partir pour la guerre.  

Retour de guerre

À son retour à Rivière-au-Renard, en 1949, après quelques années dans la marine marchande, les choses se sont accélérées pour les tourtereaux.

« Quand je suis revenu de la guerre, on s’est rencontrés encore. On a commencé à sortir ensemble et on s’est mariés après quelques mois de fréquentation », continue le nonagénaire.

Le couple qui s’est marié le 11 août 1949, demeure toujours dans sa maison, dans le secteur de Rivière-au-Renard, à Gaspé.
Photo courtoisie
Le couple qui s’est marié le 11 août 1949, demeure toujours dans sa maison, dans le secteur de Rivière-au-Renard, à Gaspé.

M. Plourde a effectué différents boulots avant d’ouvrir son entreprise de déneigement en 1953, entreprise qui est aujourd’hui gérée par une de ses petites-filles.   

« J’ai eu des enfants assez vite. Je suis toujours demeurée au foyer. Souvent, il me dit d’arrêter de me tracasser pour les enfants », lance Mme Tremblay, qui a veillé sur le foyer durant tout ce temps.

Quelle est la recette de 70 ans de mariage ? « Je vais vous dire franchement. Quand ça fait 70 ans, veut, veut pas, il y a des hauts et des bas. Il n’y a jamais eu de coups de poing ou de choses comme ça. Il y a eu du bavassage, mais ça se replaçait tout le temps », avoue l’homme, sans détour.

Bel exemple

L’une des petites-filles du couple témoigne de la générosité de ses grands-parents : « On a été gâtées, ma sœur et moi. Ils nous ont amenées partout ! » s’enthousiasme Julie Plourde.

« C’est vraiment un bel exemple. Maintenant, les couples qui durent si longtemps, on n’en voit pas beaucoup. Ils nous font toujours rire lorsqu’ils se picossent. Ils sont passés par toutes les gammes d’émotions, et après toutes ces années, ils trouvent le tour de s’agacer et d’avoir du plaisir ensemble, témoigne Mme Plourde. Aujourd’hui, quand ça ne va pas bien, on jette et on recommence. »

« L’amour est plus fort quand tu vieillis. Plus tu vieillis, plus ton amour devient intense », philosophe M. Plourde.