/lifestyle/psycho
Navigation

La retraite: le point de départ d’une nouvelle vie

Retirement concept. Senior grey-haired businessman standing and looking to right hand at modern business lounge high up in an office tower.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Quand un moment de vie déterminant comme la retraite approche, le temps semble se bousculer. De plus, la liste de choses à faire semble infinie avant LA date fatidique, qui est souvent attendue avec appréhension. Si les attentes sont élevées chez les nouveaux retraités qui entament cette période, la retraite peut aussi devenir objet de manques, d’ennuis ou de déceptions. 

Certaines situations pouvant se produire vers l’âge de la retraite la rendent plus difficile, comme la maladie du conjoint ou une séparation difficile, tandis que d’autres retraités peuvent être affligés de soucis financiers. Raison de plus pour bien s’y préparer, car peu importe le contexte, quelques ingrédients peuvent être utiles à une retraite réussie. 

Les premiers ingrédients devraient, autant que faire se peut, être cultivés tout au long de la vie : une bonne santé financière, de même qu’une bonne santé physique et psychologique. Il est en effet préférable d’éviter qu’elles soient précaires et de les cultiver avant que ne sonne l’heure de la retraite. 

Au moment de dire au revoir au monde du travail, l’absence de regrets constitue un autre élément favorisant une retraite plus sereine. Éprouver de la satisfaction et de la fierté face à ce que nous avons accompli facilite en effet une transition plus harmonieuse. 

S’épanouir à l’extérieur du travail

Il est aussi important de développer d’autres centres d’intérêt et de socialisation à l’extérieur de la sphère professionnelle. Différents facteurs permettent de faciliter la transition non seulement avant, mais aussi durant la retraite : avoir des projets, des passions et cultiver nos relations. Qu’il s’agisse de planifier et d’entreprendre un grand voyage ou de garder ses petits-enfants plus souvent, de suivre des cours, de se plonger dans la littérature, de se découvrir une nouvelle passion pour la musique ou le cinéma, ou encore de commencer à travailler de ses mains, voilà autant de moyens de nourrir et d’enrichir les différentes sphères de sa vie. Et nul besoin de surcharger son horaire lorsque vient le temps de la retraite : l’un des privilèges liés à cette période, c’est aussi le temps, pour se libérer des « devoirs » et ainsi mieux savourer les plaisirs sans précipitation. 

Avant la retraite, il est aussi bénéfique de se définir autrement que par le travail, car perdre un statut ne devrait pas signifier pour autant de perdre notre identité. Plutôt que de se définir uniquement par le titre de gérant, de policier, d’infirmière, de plombier, ou d’avocate, il faut aussi développer et cultiver les autres pans de notre vie, notamment par la multitude de rôles que l’on peut jouer ainsi que des relations et la signification qu’ont ces différents liens. Car nous sommes aussi le père, la mère, le conjoint, la sœur, l’ami, le bénévole, ou le mentor de quelqu’un d’autre. Sportif, musicien ou encore adepte de cuisine, qui sait que ce l’on pourrait devenir...

Le commencement d’une nouvelle étape 

L’heure de la retraite représente l’entrée dans le dernier tiers de notre existence, mais avec l’espérance de vie qui ne cesse de s’allonger, elle peut durer de nombreuses années. Cette période ne rime désormais plus avec inactivité, ou fin de vie, car les retraités peuvent rester très en forme, et ne jamais manquer de projets. 

Si la retraite nous offre beaucoup plus de temps qu’avant, celui-ci doit être bien utilisé. Car si certaines choses sont possibles à 65 ans, d’autres le sont moins à 85 ans, sans compter que nos goûts et nos envies évoluent sans cesse.  

Si la retraite est également une étape de la vie qui comporte des renoncements et des deuils, il ne faudrait pas perdre de vue que ce qu’on laisse derrière, une fois le deuil fait, laisse aussi une place de choix pour une multitude de nouvelles possibilités !