/news
Navigation

Coronavirus: Ottawa va rapatrier les Canadiens coincés à bord du «Diamond Princess»

Coronavirus: Ottawa va rapatrier les Canadiens coincés à bord du «Diamond Princess»
AFP

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA - Le gouvernement du Canada a annoncé samedi soir qu’il allait évacuer les Canadiens qui se trouvent à bord du «Diamond Princess», le bateau de croisière coincé au Japon avec plusieurs passagers diagnostiqués avec le nouveau coronavirus.

• À lire aussi: Le couple de Québécois atteint du COVID-19 

• À lire aussi: Coronavirus : premier décès en Europe, le bilan mondial dépasse les 1600 morts 

Dans un communiqué, le gouvernement a indiqué qu’il avait affrété un avion pour les rapatrier, mais que ceux qui ont des symptômes du coronavirus devront rester au Japon où ils seront pris en charge.

«Avant l’embarquement au Japon, les passagers seront soumis à un examen de dépistage des symptômes, peut-on lire dans le communiqué. Les personnes qui présentent des symptômes du COVID-19 ne seront pas autorisées à monter à bord et seront transférées au système de santé japonais pour y recevoir les soins appropriés.»

Le gouvernement a ajouté que «les personnes qui restent au Japon continueront à recevoir des services consulaires complets du gouvernement du Canada».

«L’avion transportera les passagers du Japon vers la base des Forces canadiennes Trenton où ils seront évalués, puis amenés vers l’Institut de formation NAV Canada de Cornwall, en Ontario, en vue de se soumettre à une nouvelle période de 14 jours en quarantaine», a expliqué Ottawa.

La date du retour au pays des ressortissants canadiens n’a pas été précisée, mais le gouvernement a indiqué qu’il travaille «étroitement avec Carnival Cruise Lines et le gouvernement du Japon pour aider à procéder à cette évacuation».