/weekend
Navigation

Marc Messier: un premier spectacle solo à 72 ans

Marc Messier
Photo courtoisie, Julie Perreault Marc Messier ne prévoit pas ramener quelques-uns de ses célèbres personnages dans son spectacle solo. « Je ne vais pas jouer Réjean [de La Petite Vie] sur scène », dit-il.

Coup d'oeil sur cet article

Après plus de 50 ans de carrière, le comédien Marc Messier ajoutera une nouvelle corde à son arc l’an prochain avec la sortie de son tout premier one-man-show. « Ce ne sera pas uniquement une blague après l’autre », précise celui qui voit plutôt sa future proposition basculer entre l’humour et le théâtre. 

Le communiqué de presse est arrivé par surprise lundi matin. À 72 ans, Marc Messier annonçait la production de son premier one-man-show, avec l’équipe d’Encore Spectacle (Martin Matte, Mario Jean).

Au bout du fil, Marc Messier mentionne au Journal qu’il a reçu l’an dernier cette proposition de François Rozon, président et chef de la direction d’Encore. « Il m’en a parlé au printemps, je crois. On se connaissait bien parce que c’est lui qui produisait Boomerang [la série télé à TVA]. Je lui ai dit que j’allais y réfléchir. Puis j’ai accepté en me disant que ça pourrait être très intéressant. »

Rire de son Ego

Malgré une carrière très prolifique, Marc Messier ne s’était jamais fait approcher pour concevoir un spectacle solo. « Il faut dire que j’ai été bien occupé. Juste Broue, on l’a joué pendant 38 ans, 3322 représentations. J’ai aussi tourné beaucoup de téléséries et joué dans des films. Si François ne me l’avait pas proposé, je ne sais pas si je l’aurais fait. »

Marc Messier signera lui-même ses textes, avec la collaboration de son complice de longue date, Louis Saia (Les Voisins, Les Boys). Mani Soleymanlou complète le trio, assurant également la mise en scène.

« Je connais Mani depuis deux ou trois ans, mentionne Marc Messier. J’ai fait le spectacle Neuf [titre provisoire] qu’il a mis en scène au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. »

Dans cette pièce, qui partira d’ailleurs en tournée provinciale le mois prochain, Marc Messier livre notamment un monologue qu’il a lui-même écrit, à propos de son ego. « C’est un peu un dialogue que j’ai avec mon ego. Je raconte que j’ai été obligé de le laisser à la maison. Je ne sors plus avec lui parce qu’il me met toujours dans le trouble. »

Parcours professionnel

Pour l’écriture de son spectacle solo, Marc Messier a décidé de partir de ce monologue sur son ego. « J’ai au moins 50 % des textes qui sont écrits, dit-il. Je sais très bien où je m’en vais. Il me reste encore beaucoup de temps puisque le spectacle est seulement prévu pour l’an prochain, quelque part vers fin février, début mars. »

Dans ce tour de piste, Marc Messier prévoit parler de son parcours professionnel, tout en abordant sa vie personnelle. Le spectacle sera à mi-chemin entre le théâtre et l’humour, précise-t-il. « J’ai une approche théâtrale parce que je viens de là et Mani aussi. L’humour sera aussi présent. C’est fait en fonction de divertir et faire rire les gens. Mais ce ne sera pas nécessairement tout le long “trois lignes, un punch”. Je vais plus raconter, me mettre en scène dans certaines situations. »

« Je n’ai pas la prétention de changer le paysage humoristique du Québec, ajoute-t-il. Je vais simplement faire ce que j’ai envie de faire. Je suis un acteur. J’ai joué beaucoup de textes d’humour. Mais je ne me suis pas dit avec ça : je vais devenir humoriste. »

« Je me sens en forme »

Pour l’instant, le comédien ne prévoit pas faire de rodages dans des endroits comme le Bordel comédie club. « Je ne ferai pas une entreprise de rodage qui va durer des semaines, comme beaucoup font. Le jour où je vais jouer devant le public, le spectacle va être prêt. »

Sa proposition sera différente du stand-up classique, car il portera une attention particulière à la musique et aux éclairages. « Il va y avoir beaucoup d’ambiance. Ce sera aussi dramatique, car je vais parler de sujets plus graves comme le vieillissement et la mort. »

Marc Messier aura 73 ans lorsqu’il lancera son spectacle, l’an prochain. Comment envisage-t-il la vie de tournée ? « Je ne ferai pas 100 shows par année, mentionne-t-il. Je vais en faire une cinquantaine. Je vais me laisser du temps pour vivre. Je me sens en forme. Je me sens plein d’énergie. Je vois ça avec beaucoup de plaisir. »