/finance/business
Navigation

Un salon des entrepreneurs innovant

Une 3e édition qui a attiré plus de 8000 participants

FD-PORTRAIT-JALALVANDI
Photo Agence QMI, Maxime Deland Le PDG d’Expo Entrepreneurs, Nima Jalalvandi, cette semaine à la Place Bonaventure, à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Il y avait du monde à l’ouverture de l’Expo Entrepreneurs, ce grand rassemblement de l’écosystème entrepreneurial du Québec, qui se déroulait jusqu’à jeudi à la Place Bonaventure.

Il s’agissait de la troisième édition de cet événement qui a accueilli, cette année, plus de 8000 participants, comparativement à 6200 en 2018.

La formule est restée la même, avec quelques nouveautés. L’espace est divisé en plusieurs zones où se tiennent des ateliers, des cliniques d’experts-conseils, des conférences, etc. 

L’objectif de Nima Jalalvandi, PDG d’Expo Entrepreneurs, c’est que les participants repartent avec des trucs, des conseils, des outils pour développer leur entreprise, quel que soit son stade de développement.

Du démarrage d’entreprise à la gestion de la croissance, en passant par le financement, la commercialisation et l’exportation, un large éventail de sujets sont traités. 

Certains attirent plus que d’autres. À l’atelier sur la santé mentale des entrepreneurs, il n’y avait pas assez de places pour accueillir tous ceux qui voulaient écouter les intervenants. Comme quoi la question préoccupe...

Des rencontres inespérées

Pour les quelques entrepreneurs à qui nous avons parlé, l’événement est aussi une occasion à ne pas rater pour faire du réseautage. 

Loïc Dehoux, de Vélo Picolo, fabricant de vélos en bois, était très satisfait de sa rencontre fortuite avec la PDG d’une grande entreprise qu’il comptait justement approcher pour une éventuelle collaboration.

« On assistait à la même conférence et elle est venue s’asseoir à côté de moi, raconte-t-il. J’en ai profité pour me présenter et lui expliquer mon projet. Elle m’a conseillé de contacter un membre de son équipe en son nom. Je n’allais quand même pas rater cette occasion. »

Des entreprises écoresponsables

Cette année, la thématique principale d’Expo Entrepreneurs est l’environnement et la lutte aux changements climatiques. La cause est urgente et les entrepreneurs sont bien placés pour apporter leur contribution, selon Nima Jalalvandi. 

« Ils sont en mesure de mobiliser les savoirs et les savoir-faire pour mettre au point des solutions qui vont être bonnes pour l’environnement, dit-il. Des entreprises sont déjà engagées dans cette voie, mais il en faut plus encore. »

C’est pourquoi l’environnement deviendra une thématique récurrente lors des prochaines éditions. 

Parmi les personnalités qui sont associées à l’événement, il y a Constant Awashish, grand chef de la Nation atikamekw, présent pour la deuxième année consécutive. Il souhaite que l’esprit d’entrepreneur se développe au sein de sa communauté. Il commence à se manifester, mais il reste encore beaucoup à faire à ce chapitre, selon lui.

« On manque de modèles pour donner le goût d’entreprendre, dit-il. Notre communauté a aussi un rattrapage à faire sur le plan économique. Nos entrepreneurs se heurtent souvent à des difficultés de financement. »

Après trois ans, on peut dire qu’Expo Entrepreneurs a su faire sa place dans l’écosystème entrepreneurial et Nima Jalalvandi veut continuer à le faire grandir.