/sports/baseball
Navigation

Les joueurs veulent tourner la page

Carlos Correa et Jose Altuve préfèrent se concentrer sur la saison 2020

Camp Astros de Houston
Photo Mathieu Boulay

Coup d'oeil sur cet article

WEST PALM BEACH | Depuis leur arrivée au complexe d’entraînement des Astros de Houston, les joueurs sont bombardés de questions au sujet de leur implication dans le système de vol de signaux de leur équipe. À l’occasion de la première journée officielle du camp, Carlos Correa et Jose Altuve ont tenté de tourner la page sur ce dossier.

« J’ai fini de commenter les événements qui se sont déroulés en 2017, a affirmé Correa lors de son point de presse tenu avant le premier entraînement des Astros. Tous les joueurs se sont présentés et je crois qu’il est temps de parler de la prochaine saison. »

Les Astros auront beaucoup de choses à prouver en 2020. Ils doivent gagner autant de matchs qu’à leurs cinq dernières saisons tout en mettant la main sur la Série mondiale. Tout cela en le faisant à la régulière. Ça serait un scénario digne de Hollywood. 

« On vise la Série mondiale toutes les années, a ajouté le joueur d’arrêt-court. Ce ne sera pas différent cette saison. On a encore une équipe pour remporter les grands honneurs. On est affamés et on est prêts à jouer du bon baseball. On espère atteindre nos objectifs. »

Représailles

Un des leaders des Astros, Jose Altuve, a décidé d’éviter les questions sur le sujet du vol des signaux. Un journaliste lui a encore demandé s’il avait eu recours au système. 

« Comme je l’ai dit il y a quelques jours, j’ai pris l’entière responsabilité pour ce qui est arrivé au sein de notre équipe, a indiqué le joueur de deuxième but. Carlos (Correa) est un super coéquipier. C’est très chic de sa part d’avoir mentionné que je n’ai pas utilisé le système. Je l’apprécie au plus haut point.

« On est maintenant concentrés sur ce qui s’en vient. »

Certains joueurs des autres équipes ont déclaré sur la place publique qu’il pourrait y avoir des représailles à l’endroit des joueurs des Astros sur le terrain. On peut penser à un frappeur atteint par un tir d’un lanceur ou à une glissade agressive sur les sentiers notamment. 

Rester unis

Ça va en prendre plus pour énerver Correa. 

« Ils peuvent dire ce qu’ils veulent, a-t-il rétorqué. On est concentrés sur notre jeu. On sera là pour gagner des matchs de baseball. »

« On doit simplement rester unis et jouer du bon baseball, a ajouté Altuve. Ça semble simple à première vue, mais c’est tout ce qui compte. »

Toutefois, Altuve a été un peu frondeur en début de journée. Il n’a pas hésité à changer son chandail devant le groupe de journalistes qui étaient postés devant le casier de Correa, dont le représentant du Journal faisait partie. 

Il s’est tourné avec un léger sourire, il a mis son chandail pour son entraînement et il est sorti du vestiaire. C’est une drôle de façon de tourner la page. 

Ça sera très difficile pour eux de le faire parce que les amateurs des autres formations du baseball les attendront avec une brique et un fanal lors de la prochaine saison. 

Une autre tuile est tombée sur la tête des Astros lundi. Le lanceur Francis Martes a été suspendu pour toute la saison 2020 pour avoir échoué à un test antidopage. Il s’agissait de sa deuxième offense.  

Les Astros sont critiqués de toutes parts 

Les vedettes du baseball majeur ont continué de critiquer les joueurs Astros de Houston, lundi, en lien avec le scandale des signaux volés qui s’est amorcé en 2017. 

Dans un premier temps, le voltigeur des Angels de Los Angeles Mike Trout a affirmé avoir perdu le respect qu’il avait pour les athlètes qui ont participé au stratagème. 

«Ils ont triché, a-t-il dit au site sportif The Athletic. Je ne suis pas d’accord avec les sanctions... J’ai perdu le respect que j’avais pour certains de ces gars.» 

Rappelons que les joueurs des Astros ont obtenu une immunité du commissaire Rob Manfred pour leur participation à son enquête. Ce sont le directeur général Jeff Luhnow et le gérant A.J. Hinch qui ont été cloués au pilori, eux qui ont été suspendus pour l’entièreté de la campagne 2020. 

Un peu plus tard en journée, l’arrêt-court des Yankees de New York Gleyber Torres a émis l’hypothèse que la formation texane aurait également triché en 2018 et en 2019. 

«Si tu as triché en 2017 et que tu ne t’es pas fait prendre, pourquoi tu ne recommencerais pas l’année d’après et l’autre ensuite», a-t-il dit au réseau ESPN. 

«Je vais utiliser un exemple, a poursuivi Torres. Si je joue à un jeu vidéo avec toi, que je vois la réflexion de ta manette dans la télévision, que je sais ce qui s’en vient, que je frappe vraiment bien et que je gagne, si tu me demandes de rejouer, je vais faire la même chose pour gagner de nouveau. Les Astros l’ont assurément fait en 2017, ils l’ont fait en 2018 et en 2019. C’est facile comme ça.»