/finance
Navigation

Vente de Bombardier Transport à Alstom: du soulagement à La Pocatière

Coup d'oeil sur cet article

L'annonce officielle de la vente de Bombardier Transport à Alstom est accueillie avec soulagement à l'usine de La Pocatière.  

La multinationale française a indiqué qu'elle souhaite accroître les activités des installations du Bas-Saint-Laurent. Après les rumeurs et le suspense des dernières semaines, les travailleurs ont maintenant une meilleure idée de ce qui les attend.  

«C'est une bonne nouvelle, j'aime autant qu'elle soit vendue que fermée», a indiqué un travailleur de l'usine de La Pocatière rencontré par TVA Nouvelles.  

L'usine de Bombardier à La Pocatière emploie plus de 350 personnes. Pour l'instant, le syndicat ne dispose pas de beaucoup de détails sur la transaction.  

«C'est sûr qu'on se doutait qu'on s'en allait vers là. C'est certain que c'est positif pour La Pocatière. On a plusieurs questions au niveau des fonds de retraite qui nous préoccupent beaucoup», a souligné Claude Michaud, président du Syndicat des employés de Bombardier La Pocatière–CSN.  

Réactions des élus  

Le maire de La Pocatière accueille cette confirmation de la transaction avec soulagement. Il se réjouit de la volonté de maintenir les activités de l'usine dans sa ville et même possiblement de les accroître.  

«Pour le capital humain qu'il y a dans cette entreprise-là, pour moi, c'est une bonne nouvelle, mais surtout pour les travailleurs», a mentionné Sylvain Hudon, soulignant toute l'expertise développée à La Pocatière.  

Au-delà des emplois, l'usine de La Pocatière est très importante dans l'économie régionale. Plusieurs sous-traitants font affaire avec Bombardier dans le Bas-Saint-Laurent et dans Chaudière-Appalaches.