/news/transports
Navigation

Carambolage sur l'autoroute 15: «ce n’est pas un secteur problématique», dit François Bonnardel

Coup d'oeil sur cet article

Le tronçon de l’autoroute 15 où s’est produit un important carambolage mercredi n’est pas considéré «accidentogène», a déclaré le ministre des Transports lors d’une mise au point sur l’état de la situation.  

• À voir aussi: Le carambolage de l'autoroute 15 en images  

• À lire aussi: «Ça me rentrait dedans comme une série d’explosions»  

«Les statistiques disent qu’il y a 65 000 véhicules qui circulent sur la 15 direction sud chaque jour. On a eu environ 54 accidents dans les cinq dernières années. Les statistiques du ministère démontrent que ce n’est pas un secteur problématique, comme tel», affirme François Bonnardel.  

Les rapports de coroners n’ont pas non plus relevé d’enjeux avec la «viabilité hivernale» depuis 20 ans, selon M. Bonnardel.    

Photo Simon Clark

De façon préliminaire, le ministre des Transports estime qu’il s’agit d’un blizzard soudain («white out») qui aurait rendu la visibilité nulle. 

CHANTAL POIRIER/LE JOURNAL DE MONTRÉAL

La «forte poudrerie» serait provenue du fleuve Saint-Laurent, que longe l’autoroute 15 à cette hauteur. «De façon soudaine, la visibilité est devenue nulle pour les conducteurs, ce qui a mené à cet accident impliquant au moins une centaine de voitures, dont une cinquantaine, complètement embouteillées», a décrit le ministre Bonnardel. 

M. Bonnardel reconnaît que le tronçon n’est pas doté d’un système anti-bourrasque, mais des clôtures sont présentes pour les cyclistes. «Alors, malheureusement, ça n'a pas fait le travail dû aux forts vents», a-t-il commenté. 

À ses côtés, la ministre de la Santé, Danielle McCann, a signalé qu’un code orange a été déclenché dans trois hôpitaux de la région, soit Charles-Le Moyne, Anna-Laberge et celui du Haut-Richelieu.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.