/portemonnaie/realstate
Navigation

Être propriétaire, un rêve inatteignable selon près de la moitié des milléniaux

Être propriétaire, un rêve inatteignable selon près de la moitié des milléniaux
Photo par Matthew Henry sur Unsplash

Coup d'oeil sur cet article

Avec la hausse des prix du logement, l’endettement personnel et les revenus stagnants, de récents rapports dressent des perspectives peu optimistes pour l’accès à la propriété chez les milléniaux.   

  

Une maison svp!   

KMPG, un important cabinet d’audit financier, a tiré quatre grandes conclusions à partir d’un sondage effectué auprès de 2 500 Canadiens, dont 1000 membres de la génération Y (23 à 38 ans).       

  • Malgré tout, 72% des milléniaux ont encore pour objectif de devenir propriétaires d’une maison. (Rêve grand, le jeune!)   
  • Cependant, 46% des 23 à 38 ans affirment qu’être propriétaire est un rêve inatteignable.   
  • Le pessimisme à long terme gagne du terrain. Près de 2 jeunes sur 5 anticipent une baisse de la valeur de leur propriété.    
  • 46% des Y qui sont propriétaires admettent avoir reçu un coup de pouce de leur parent pour l’achat de leur maison. (Merci maman et papa!)      

Dans un communiqué, Martin Joyce de KMPG déclare que «la combinaison de la hausse des prix, les forts taux d’endettement personnel et les salaires relativement bas par rapport au coût du logement contribuent à rendre hors de portée le rêve de posséder une maison.»    


C'était mieux avant?   

Generation Squeeze, un organisme national de recherche et d’éducation soulève d’autres indicateurs alarmants dans un rapport publié en 2019.  

  • Pour un jeune Montréalais typique, le prix moyen des maisons devrait chuter de 131 000$, près de 35% de la valeur actuelle, pour que ce soit abordable d’être propriétaire. Le tout se calcule en considérant une hypothèque de 80% de la valeur de la maison au taux moyen actuel.       

OU      

  • Les revenus moyens devraient augmenter à 72 000$ par année.
       

Selon le même rapport, on estime qu’il faut maintenant 11 ans pour accumuler une mise de fonds de 20% pour une propriété dans la moyenne. C’est 7 ans de plus que les générations précédentes.    

  

Mieux vaut en rire    

Sur le fil Twitter anglophone de Statistique Canada, 29 000 personnes ont répondu à la question suivante: «Quel âge aviez-vous à l’achat de votre première maison?»     

Près de 3 personnes sur 4 affirment qu’ils avaient moins de 35 ans quand ils sont devenus propriétaires.   

Or, si les résultats de ce sondage non scientifique semblent encourageants, certains répondants en ont profité pour partager leur précarité financière, avec une bonne dose de dérision et de sarcasme. Un vrai délice!   

  

Traduction: Où est l'option «Mes dettes d'étude ne seront jamais remboursées, comment pourrais-je être proprio?»
Traduction: Où est l'option «Mes dettes d'étude ne seront jamais remboursées, comment pourrais-je être proprio?»

  

Si vous achetez votre maison entre 25 et 34 ans, d'où venait l'argent? 
1) La vente de stupéfiants
2) Vos parents
3) Le blanchiment d'argent
4) D'autres produits du crime
Twitter
Si vous achetez votre maison entre 25 et 34 ans, d'où venait l'argent? 1) La vente de stupéfiants 2) Vos parents 3) Le blanchiment d'argent 4) D'autres produits du crime


  

Mais... mais... maison!  

On se sent un peu impuissant face à tous ces chiffres. Pour moins angoisser sur tes aspirations de propriétaire, voici quelques articles avec nos meilleurs conseils.   

6 questions à se poser avant d'acheter  

Louer ou acheter?  

Le RAP: utiliser son REER pour devenir proprio  

Des mythes à défaire sur une première hypothèque 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux