/sports/others
Navigation

La victoire, nouvelle dépendance de Simon Kean

Le Québécois Simon Kean lors de son dernier combat au mois de décembre.
Photo d'archives, Martin Chevalier Le Québécois Simon Kean lors de son dernier combat au mois de décembre.

Coup d'oeil sur cet article

Le poids lourd québécois Simon Kean fera les frais de la finale du gala d’Eye of the Tiger Management, vendredi soir à Rimouski, dans ce qui sera le 20e combat de sa carrière chez les pros.

Surtout, cela fait maintenant 14 mois que le pugiliste trifluvien est sobre et cela fait de lui un homme et un boxeur différent.

«Avant le plaisir qu'on allait chercher à fêter et à triper, ça donnait un "feeling", mais je ne l'ai plus ce feeling-là, a-t-il expliqué, mercredi, en entrevue à TVA Sports. Maintenant, je suis accro à gagner. Accro au "feeling" de lever les bras dans les airs. Le combat se termine et on a tout de suite hâte de revenir dans le ring pour ravoir ce "feeling"-là. C'est une drogue!»

Le colosse de 31 ans assure qu’il est en très bonne forme à l’approche de son duel contre l’Américain Daniel Martz.

«J'ai eu du "fun" dans ce camp d'entraînement (...) J’en aurais pris deux mois de plus parce que ça a été agréable, on a travaillé fort, on a eu du "fun" et on a été concentrés tout le long.»

Kean a boxé un peu partout au Québec au cours des dernières années. Gatineau, Montréal, Laval, sa Mauricie natale, le cogneur s’est promené et maintenant, c’est à Rimouski qu’il devra s’exécuter.

«Partout au Québec, il y a des gens contents de me voir, a-t-il souligné. Rimouski, c'est éloigné, mais les gens sont chaleureux.»

«J'adore ça, a-t-il ajouté. J'aimerais aussi aller au Saguenay, ou à Val-d'Or s'il le faut!»

Le gala de vendredi soir, à Rimouski, sera présenté en direct à TVA Sports et sur TVA Sports direct.