/sports/soccer/impact
Navigation

Plus que satisfait

Impact de Montréal
Photo d’archives, Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

SAN JOSÉ | C’est décevant de bousiller une avance de deux buts, mais Thierry Henry estime que malgré tout, le verdict nul de 2 à 2 est satisfaisant dans les circonstances.

• À lire aussi: Ligue des champions: l’Impact échappe la victoire 

« Je suis plus que satisfait, nous nous sommes battus et il ne faut pas oublier qu’on sortait de présaison », a-t-il expliqué après la rencontre.

« Quand je vois mon équipe se battre jusqu’à la fin, je ne peux qu’être fier », a ajouté celui qui dirigeait sa première rencontre avec le Bleu-blanc-noir.

Jukka Raitala, qui portait le brassard de capitaine, a avoué une certaine frustration d’avoir accordé deux buts dans les dix dernières minutes, mais reconnaît que le résultat est tout à fait acceptable.

« On est frustrés, mais si on nous avait dit avant le match qu’on aurait un 2 à 2, on aurait été heureux. »

Deux mi-temps

L’Impact était bien en selle après la première demie, même si la fin de celle-ci a été compliquée. Mais Saprissa est sorti avec le couteau entre les dents au retour de la pause.

« Ç’a été une grande première mi-temps de notre côté et une grande deuxième mi-temps de leur côté », a souligné Henry.

Il faut dire que Saprissa est en plein milieu de saison alors que l’Impact disputait un premier match officiel.

« Physiquement, il y a eu une grosse chute en deuxième demie. Quand la fatigue embarque, ça joue mentalement », a soutenu Samuel Piette.

Changements

« Quand tu fais deux changements après 25 minutes de jeu, ça n’aide pas l’équipe physiquement », a résumé Piette.

D’ailleurs, on a appris après la rencontre que Camacho était blessé à un genou et qu’Okwonkwo avait subi une blessure au bas du corps. Quant à Romell Quioto, qui est lui aussi sorti après s’être blessé en seconde demie, ce n’est rien de sérieux et un représentant de l’équipe a indiqué qu’il n’y aurait pas de conséquences.