/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de cœur de Tatiana Zinga Botao

ART-PLATEAU DU FILM �JEUNE JULIETTE� DE ANNE �MOND
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean Tatiana Zinga Botao

Coup d'oeil sur cet article

Brûlant les planches au théâtre et accumulant divers rôles au grand écran, Tatiana Zinga Botao, est une étoile montante dans le show-business québécois. On l’a récemment vue dans les films Jeune Juliette et En attendant Avril. Le 3 mars prochain, elle sera de la distribution de la pièce Ceux qui se sont évaporés au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui. Ayant grandi en Belgique, elle s’est installée à Montréal pour ses études, et depuis, n’en est jamais repartie. Voici donc les adresses chouchoutes de la comédienne d’origine congolaise, qui affirme « être tombée sous le charme de la ville ». 

Le restaurant préféré ? 

La petite adresse
Photo instagram @lapetiteadresse_
La petite adresse

C’est un restaurant qui s’appelle La petite adresse, qui est mon restaurant brunch préféré. C’est situé sur l’avenue du Parc, coin Saint-Viateur. J’y suis tous les dimanches. J’y ai même ma place, au même endroit ! Les serveurs me reconnaissent. Je prends toujours la même chose : la fameuse omelette jambon avec oignons caramélisés. En fait, tout du menu est délicieux. Et que dire des patates ? C’est relevé, c’est épicé et croustillant. Pour les lendemains de veille, je vous conseille fortement de vous y rendre ! 

L’endroit où prendre un café ?  

Café Olimpico
Photo instagram @cafeolimpico
Café Olimpico

Je passe ma vie au Café Olimpico. C’est là que j’apprends mes textes, c’est là que j’écris, c’est là que je fais ma pub lorsque j’ai des pièces de théâtre et c’est là où j’ai des réunions. Je suis une fille de quartier et j’ai mes petites habitudes. Le Café Olimpico fait partie de mon parcours habituel, et j’y suis fidèle. 

L’endroit où prendre un verre ? 

Agrikol
Photo instagram @agrikol_mtl
Agrikol

Le seul endroit pour me faire draguer : Le Petit Agrikol ! C’est aussi l’endroit où l’on peut danser et écouter de l’afro-beat. Je suis très cocktail dans la vie, et il y a une belle carte !

Une adresse secrète à découvrir ? 

Librairie Racine
Photo instagram @racinesmontreal
Librairie Racine

La librairie Racines, sur la Plaza Saint-Hubert. C’est mon endroit favori. C’est une librairie qui ne tient que des livres écrits par des afrodescendants. J’y suis tout le temps. C’est ma bibliothèque qui me fournit tous ces livres que j’achète. On ne soupçonnerait pas la quantité énorme d’auteurs noirs qui ont fait des ouvrages marquants. Il y a même des livres pour les enfants issus de communautés noires. Il y a également des livres politiques, qui font avancer les choses, comme le livre NoirEs sous surveillance. D’ailleurs, cette librairie est importante pour tout le monde, question de s’ouvrir à l’autre. 

L’événement culturel le plus couru ? 

J’aime beaucoup les RIDM [Rencontres internationales du documentaire de Montréal]. La programmation est dingue. J’aime tellement le documentaire et ici, on en fait de très bons. C’est tellement instructif et je trouve que ça nous emmène ailleurs. Chaque année, j’y suis. Depuis toujours, je suis vraiment une fanatique de documentaire. Je trouve que le documentaire te raconte une histoire, mais sans que ce soit de la fiction. Il y a un questionnement, c’est très journalistique et j’aime cette approche là. 

The Legend of Zelda: Breath of the Wild
Photo courtoisie, Nintendo
The Legend of Zelda: Breath of the Wild

Que possède Montréal que les autres villes n’ont pas ? 

C’est pouvoir se promener à deux heures du matin, sans se retourner plusieurs fois. Ici, je n’ai pas peur de sortir, le soir. Je ne m’inquiète pas. Il y a une sécurité qui plane dans la ville. Ce sont vraiment les gens qui font toutes les différences. J’ai grandi à Bruxelles et ce n’est vraiment pas comme ça. Je suis tombée en amour avec Montréal.