/entertainment/movies
Navigation

«My Salinger Year»: des critiques mitigées pour Falardeau à Berlin

GERMANY-BERLINALE-FILM-FESTIVAL
Photo AFP Philippe Falardeau

Coup d'oeil sur cet article

La presse internationale n’a pas été tendre à l’égard de My Salinger Year, le nouveau film du cinéaste québécois Philippe Falardeau, qui a été présenté jeudi en ouverture de la 70e Berlinale.  

Si My Salinger Year semble avoir été bien accueilli par les spectateurs lors de sa projection au prestigieux festival jeudi soir, le lendemain de veille a été plus difficile pour Falardeau, alors que plusieurs médias internationaux ont publié des critiques plutôt mitigées du long métrage québécois.  

La critique la plus dévastatrice est sans contredit celle du Guardian. Le réputé journal britannique n’a accordé qu’une seule étoile sur cinq au nouveau long métrage du réalisateur de Monsieur Lazhar, allant jusqu’à qualifier la proposition d’« insipide », et ajoutant que le film souffrait des comparaisons avec la célèbre comédie Le diable s’habille en Prada.  

Même son de cloche du côté du site Cineuropa qui décrit My Salinger Year comme un film d’ouverture « fade et décevant ». Le magazine spécialisé The Hollywood Reporter a trouvé des qualités à la nouvelle œuvre de Falardeau, vantant notamment le travail de la grande actrice Sigourney Weaver.  

Mais le critique déplore que le scénario tente de couvrir trop de sujets en gardant un ton léger.  

Le Screen International évoque quant à lui le jeu limité de l’actrice principale du film, Margaret Qualley, qui « a du mal à s’imprégner de son personnage malgré le fait qu’elle soit dotée d’un charme considérable ».  

Tourné à Montréal 

Troisième long métrage anglophone de Philippe Falardeau (après The Good Lie et Chuck), My Salinger Year est une adaptation du roman du même titre de l’auteure américaine Joanna Smith Rakoff. Le film a été tourné à Montréal l’an passé avec une équipe majoritairement québécoise.  

Campé dans le New York littéraire des années 1990, My Salinger Year raconte l’histoire d’une jeune femme (jouée par Margaret Qualley) qui se déniche un boulot comme assistante d’une agente littéraire à fort caractère (Sigourney Weaver), qui gère la carrière du célèbre écrivain J.D. Salinger. La date de sortie au Québec n’a pas encore été fixée.