/maisonextra
Navigation

Louer sa maison: oui, mais avec quelques précautions!

Louer sa maison: oui, mais avec quelques précautions!
Photo Pixabay

Coup d'oeil sur cet article

Vous louez votre résidence à un locataire pour une durée prolongée. En principe, tout devrait bien se passer... si vous êtes bien préparé.  

Le saccage d’une maison louée peut paraître impressionnant lorsque cette nouvelle se répand dans les journaux, mais dans les faits, il est plutôt rare qu’une propriété se fasse démolir par les locataires. En général, les murs et les meubles demeurent bien en place!   

Références  

La location d’une maison unifamiliale obéit aux mêmes règles que la location d’un logement. Le locataire va devoir signer un bail, les clauses étant prévues par la loi. Le propriétaire s’engage à offrir une habitation en bon état, habitable, procurant ainsi la jouissance paisible du domicile. Le locataire devra utiliser la résidence de façon responsable et la remettre dans le même état à la fin du bail. Avant de signer le document, on peut demander des références au futur occupant afin de vérifier son comportement et ses habitudes de paiement. Vous pourriez obtenir les coordonnées de son propriétaire actuel pour avoir ces informations. Le locataire peut lui-même faire cette démarche, prouvant ainsi ses bonnes intentions.   

Vos assurances...  

Vous devez aviser votre assureur que vous mettez votre demeure en location. Comme vous ne serez plus le propriétaire occupant, cette nouvelle situation peut avoir un impact concernant la couverture d’assurance. Il est très important de déclarer tout élément qui pourrait modifier le risque, comme le fait de ne plus se retrouver nous-même sur place. Si vous n’avez pas déclaré cette information à votre assureur, il peut prendre la décision de ne pas couvrir les dommages qui surviendraient à la maison.   

...et celles du locataire  

Vous pouvez demander au locataire d’avoir des assurances à lui pour protéger ses biens à l’intérieur. Normalement, ce type d’assurance couvre la responsabilité civile. Il ne s’agit pas d’une obligation pour le locataire, au niveau de la loi, mais vous pouvez réclamer cette condition dès le départ lorsque votre maison est à louer. Votre hôte sera ainsi avisé de votre requête. Dans le cas d’un incendie, causé par inadvertance par le locataire pendant la cuisson des aliments, son assurance responsabilité civile va le couvrir pour la perte de l’immeuble. Cette mesure protège le locataire et le propriétaire qui aura une indemnité : les deux parties auront ainsi l’esprit tranquille!   

Motifs sérieux  

Vous ne pouvez pas entrer dans votre maison à l’improviste lorsqu’elle est louée. Toutefois, si vous avez des motifs sérieux, vous avez le droit de pénétrer à l’intérieur, notamment pour vérifier l'état des lieux, effectuer des travaux non-urgents ou, justement, s’il s’agit d’une urgence! Ce sont les mêmes règles qui s’appliquent à un logement. Mais normalement, le locataire est maître chez-lui – ou plutôt chez-vous! – durant la durée de son bail...   

Source: Éducaloi   

Liens utiles:   

www.educaloi.qc.ca  

www.educaloi.qc.ca/capsules/les-visites-et-lacces-au-logement