/sports/ski
Navigation

Mikaël Kingsbury dédie sa victoire à un coéquipier décédé

Mikael KINGSBURY lors de la 1re finale des femmes dans le cadre de la Coupe du monde FIS de bosses au Mont-Tremblant le samedi 25 janvier 2020.
PHOTO D'ARCHIVES Martin Chevalier Mikael KINGSBURY lors de la 1re finale des femmes dans le cadre de la Coupe du monde FIS de bosses au Mont-Tremblant le samedi 25 janvier 2020.

Coup d'oeil sur cet article

(Sportcom) – Mikaël Kingsbury a été dominant à nouveau et a remporté sa sixième victoire en Coupe du monde cette saison. Il s’est imposé samedi lors de l’épreuve des bosses de Tazawako, au Japon. Son coéquipier Laurent Dumais est également monté sur le podium avec une troisième place.  

• À lire aussi: Doublé canadien à Deer Valley  

Dès les qualifications, Kingsbury a obtenu un pointage de 84,31, son meilleur de la journée. Il a ensuite dû s’adapter à des conditions difficiles en raison de la pluie. L’état de la piste s’est beaucoup détérioré en finale et en super finale. L’athlète de Deux-Montagnes a aussi vu son principal rival au classement général, le Japonais Ikuma Horishima, être éliminé lors des qualifications.  

«Je voulais aller chercher le plus de points possible sur lui, mais je savais que ça n’allait pas être évident avec la météo qui s’en venait, a expliqué Mikaël Kingsbury. Je suis vraiment content de ma gestion de la journée. Malgré la météo, j’ai pu faire de bonnes descentes.»  

Kingsbury a gagné la super finale grâce à un pointage de 83,05, soit 1,43 de plus que le Kazakh Dmitriy Reikherd. Il s’agit de la 62e victoire de la carrière de l’athlète de Deux-Montagnes en Coupe du monde. De plus, il a mérité sa 8e médaille d’or à Tazawako en 11 départs.  

Pour sa part, Laurent Dumais avait d’abord pris le 9e rang des qualifications et le 5e de la première étape de la finale. Il s’agit de sa première médaille dans le circuit depuis janvier 2016, alors qu’il avait pris le 3e rang à Val Saint-Côme.  

«Monter sur le podium avec Laurent, c’est vraiment cool, a affirmé Mikaël Kingsbury. Je suis vraiment content pour lui. Je pense que tous les gars de l’équipe ont vraiment bien skié aujourd’hui.»  

Notamment, Gabriel Dufresne a conclu la compétition au 14e échelon, tandis que Kerrian Chunlaud a été stoppé en qualifications et a terminé en 18e place.  

Une pensée pour Brayden Kuroda  

Mikaël Kingsbury et ses coéquipiers ont rendu hommage à Brayden Kuroda, un athlète de l’équipe nationale NextGen de bosses décédé subitement lundi soir à l’âge de 19 ans.  

«Je dédie ma victoire à Brayden Kuroda et à sa famille, a souligné Kingsbury. Ça n’a pas été un début de semaine facile pour l’équipe canadienne. D’aller chercher une victoire pour lui, ça fait du bien. Je pense que tout le monde a vraiment skié pour notre coéquipier.»  

Justine Dufour-Lapointe chute à l’entraînement  

Le 100e départ de la carrière de Justine Dufour-Lapointe devra attendre. La Montréalaise a chuté à l’entraînement et a dû, par mesure préventive, se retirer des deux épreuves présentées à Tazawako en fin de semaine.  

Ses coéquipières québécoises Chloé Dufour-Lapointe et Valérie Gilbert ont été éliminées lors des qualifications. Elles ont pris respectivement le 19e et le 21e rang. Aucune Canadienne n’est parvenue à accéder à la finale.  

La Française Perrine Laffont a gagné la médaille d’or devant la Japonaise Junko Hoshino et l’Australienne Jakara Anthony.  

L’épreuve des bosses en parallèle sera présentée dimanche.