/news/health
Navigation

Nouveau coronavirus: familles d’ici enfin réunies grâce à la Croix-Rouge

Près de 50 Canadiens testés positifs sont toujours en quarantaine au Japon

Coup d'oeil sur cet article

Des familles ont pu être réunies grâce au personnel de la Croix-Rouge déployé au Japon pour venir en aide aux Canadiens atteints du coronavirus. 

• À lire aussi: Coronavirus: 219 personnes vont pouvoir rentrer chez elles  

• À lire aussi: Diamond Princess : l’évacuation des Canadiens commencera jeudi  

• À lire aussi: Enfin débarqués du Diamond Princess  

« Après avoir passé deux semaines dans une cabine de bateau loin de chez soi, ça crée quand même un stress. L’essentiel de l’intervention porte sur l’appui psychosocial et le rétablissement des liens familiaux », explique Jean-Pierre Taschereau, conseiller principal à la gestion des urgences de la Croix-Rouge canadienne, en entrevue à TVA Nouvelles. 

Parmi les 256 Canadiens qui séjournaient sur le bateau de croisière Diamond Princess, 48 d’entre eux ont été testés positifs au nouveau coronavirus, connu sous le nom COVID-19. 

Rappelons que le navire a été mis en quarantaine dans la ville de Yokohama, au Japon, au début du mois de février. 

« Il faut comprendre que la quarantaine de Canadiens sont dispersés dans une vingtaine d’hôpitaux, dont certains se trouvent à 200 km de Tokyo. Ça demande quand même pas mal d’organisation logistique », ajoute M. Taschereau.

Quatre travailleurs humanitaires de la Croix-Rouge canadienne ont donc été déployés au Japon, vendredi, pour apporter de l’aide et du soutien aux ressortissants infectés. 

grosse différence

« C’est sûr que ça fait une différence, pour eux, de pouvoir parler avec quelqu’un dans leur langue maternelle [...] pour comprendre ce qui se passe et avoir la traduction du personnel japonais. C’est déjà une amélioration des conditions », soutient M. Taschereau. 

Dans bien des cas, le personnel médical japonais ne parle ni français ni anglais.

L’équipe tente d’alléger les conditions difficiles dans lesquelles ces Canadiens se trouvent, ajoute-t-il. 

« On essaie de rétablir des liens familiaux. On a remis en contact deux personnes avec leur époux-épouse [samedi], parce qu’[elles] avaient été séparé[e]s et ne savaient plus où était leur conjoint[e] », soutient le travailleur humanitaire. 

Téléphones distribués

Plusieurs téléphones prêtés par l’ambassade canadienne ont aussi été remis aux malades isolés au Japon, de façon à favoriser l’accès à internet. 

Aucun Québécois n’avait encore été rencontré, samedi, par les quatre experts. 

« On va continuer à mettre beaucoup d’énergie pour que les communications se rétablissent entre les gens ici et là-bas », ajoute M. Taschereau. 

Plus de 500 Canadiens et membres de leurs familles provenant de régions touchées par le virus à l’étranger ont été rapatriés au pays jusqu’à présent, soutient le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne.

Bilan du jour     

  • 2461 décès totaux  
  • 76 936 cas confirmés en Chine   
  • 9 cas confirmés au Canada    

– Avec l’Agence QMI.