/world/opinion/columnists
Navigation

Pourquoi Poutine adore Trump

Coup d'oeil sur cet article

Jeudi, dans un comité à huis clos, les services secrets américains ont expliqué qu’ils avaient des preuves que le gouvernement russe travaillait à la réélection de Trump. Ce dernier aurait piqué une sainte colère en apprenant la nouvelle. 

Selon la ligne officielle des républicains, les Russes essaient de déstabiliser la société américaine et non pas de faire réélire Trump. Toujours selon les républicains, les démocrates inventeraient de toute pièce l’appui russe à Trump. 

Plus grave, cette invention émanerait d’un complot ourdi par d’obscures forces anti-républicaines, plantées au plus profond de l’appareil d’État. Pourtant, le bilan des premières années Trump est épouvantable à l’international et peu reluisant à l’interne. Pourquoi Vladimir Poutine aime-t-il tant Donald Trump ? 

Parce que Trump précipite la décadence des États-Unis.

1. Pourquoi les politiques de Donald Trump sont-elles si bien tolérées ?

Les États-Unis de Trump sont un peu à l’image de la grenouille qui saute hors de l’eau quand elle est directement plongée dans l’eau bouillante, mais qui reste dans la casserole si la température de l’eau augmente graduellement. Par exemple, il y a encore deux ou trois ans, personne n’aurait accepté qu’un président américain affirme qu’il pouvait interférer directement dans le processus judiciaire du pays. S’il les avait faites d’un seul coup, les compressions de Trump en environnement et en éducation ainsi que les déréglementations massives, notamment des institutions financières, auraient provoqué une gigantesque onde de choc. Au lieu de cela, Trump a démantelé petit à petit l’héritage de Barak Obama. Toutes ces mesures profitent aux milliardaires comme lui et nuisent au commun des Américains.

2. L’économie des États-Unis ne va-t-elle pas très bien ?

L’économie américaine va bien. Elle a été portée par les politiques de Barak Obama. Mais les écarts de richesse entre les Américains ont considérablement augmenté sous le règne de Trump. Ainsi, à la moindre baisse de l’activité économique, de très nombreuses personnes des classes pauvres et moyennes se retrouveront dans une situation pénible, probablement pire qu’en 2008.

3. Quel est le bilan du président américain à l’international ?

Trump n’a remporté que des victoires factices à l’international. Par exemple, la Corée du Nord est plus dangereuse qu’auparavant. Les talibans sont en train de revenir au pouvoir en Afghanistan. Les ententes commerciales avec la Chine sont très faibles en regard des promesses de Trump. Les Européens n’ont plus confiance envers les États-Unis et ils accélèrent la formation d’une armée européenne. Le Canada et le Mexique cherchent activement à trouver de nouveaux partenaires commerciaux, avant qu’arrive l’échéance de renégociation du nouvel ALENA. Trump et son amour des dictateurs ont fait perdre aux États-Unis le leadership des démocraties.

4. À quoi se résume la politique internationale de Trump ?

La politique extérieure de Trump se résume à deux propositions : 1) complaire à son électorat en menant une politique de plus en plus isolationniste ; 2) complaire aux entreprises américaines en vendant le maximum de produits à l’extérieur du pays et en en achetant le moins possible de l’étranger. 

5. Pourquoi Poutine est-il content des politiques de Trump ?

Le retrait international des États-Unis et leur mauvaise réputation renforcent la présence de la Russie. L’Europe pourrait redevenir un partenaire privilégié de la Russie. Quant aux politiques de Trump, elles ne devraient, selon les Russes, que mener à un effondrement américain. Il est vrai que les analystes russes prédisent un tel effondrement depuis 40 ans. Mais cette fois-ci pourrait être la bonne.