/travel/destinations/europe
Navigation

Rhapsodie Européenne, la croisière qui comble nos cinq sens

EVA 0222 Croisière Sirena
PHOTO 1
Photo courtoisie, Oceania Cruises

Coup d'oeil sur cet article

La Méditerranée recèle d’inestimables trésors. La croisière Rhapsodie européenne propose de prendre le temps de les explorer au fil d’escale et d’excursions uniques en compagnie de spécialistes de vins et de gastronomie. Entre Rome et Barcelone, 10 jours de véritable bonheur à bord du Sirena, un navire de la compagnie de croisière de luxe Oceania.   

La piscine est située sur le pont.
Photo courtoisie, Oceania Cruises
La piscine est située sur le pont.

Pour cette croisière sur le thème de la gastronomie, les passagers avaient l’occasion de participer à des ateliers de cuisine et des dégustations, sans oublier un choix d’excursions uniques grâce à l’association d’Oceania avec FOOD & WINE TRAILS, la plus grande société de voyages culinaires d’Amérique pour des circuits uniques.     

EVA 0222 Croisière Sirena
PHOTO 1
Photo courtoisie, Oceania Cruises

On a ainsi eu l’occasion de visiter le domaine Azienda Agricola Tua Rita, un vignoble familial toscan. Le magnifique domaine viticole historique du Château Val Joanis, dans le Luberon, que l’auteur Peter Mayle décrit avec tellement d’amour dans son livre à succès Un an en Provence. C’est cependant à Lajatico, petit village qui a vu naître le ténor italien Andrea Bocelli que l’excitation était à son comble. En plus de voir la maison de son enfance et la scène en plein air où il se produit deux fois par année, on a eu la surprise de goûter les vins produits par sa famille et servis par son neveu. Être reçus et servis par un Bocelli, ça n’a pas de prix pour les admirateurs !    

Les sens en éveil  

EVA 0222 Croisière Sirena
PHOTO 1
Photo courtoisie, Oceania Cruises

Si le goût a été comblé tout au long de cet itinéraire unique au cœur de villes emblématiques et de villages côtiers, aucun des autres sens n’a été oublié. Dans toutes les escales, la vue de palaces d’une autre époque, de cathédrales majestueuses, de jardins spectaculaires se mariait à la caresse du soleil en alternance avec la douce brise méditerranéenne, au parfum parfois entêtant du laurier rose, des magnolias ou des roses.      

Le navire     

  • Élégant et classique, mais sans prétention, le Sirena est de dimension moyenne ce qui lui permet de se faufiler dans de petits ports de charme inaccessibles aux plus grands navires. N’accueillant qu’un maximum de 684 passagers, ses cabines sont spacieuses, décorées de matières nobles et de couleurs apaisantes. Et quel confort ! Un lit des plus confortables, des oreillers et une couette en duvet d’oie, sans oublier la véranda privée qui, chaque matin, dévoile un nouveau paysage.         
Une cabine avec véranda.
Photo courtoisie, Oceania Cruises
Une cabine avec véranda.
  • À bord, pas de jeux d’eau ou de glissades extravagantes, mais une piscine, une grande bibliothèque, des bars, des espaces détente. Le restaurant principal The Grand Dining Room qui se transforme en bistro le midi, le terrasse café pour déjeuner devant des décors de rêve. Le Waves Grill près de la piscine et ses deux restaurants à thème (sur réservation) Tuscan Steak qui, comme son nom l’indique, sert des viandes, mais aussi des mets italiens et des fruits de mer, sans oublier le Red Ginger qui propose une audacieuse et savoureuse cuisine asiatique. En après-midi, le thé est servi à l’anglaise tandis qu’au Barista, les meilleurs cafés accompagnent des pâtisseries qui font saliver.         
Le café barista.
Photo courtoisie, Oceania Cruises
Le café barista.
  • Enfin, détente ultime, le Canyon Ranch SpaClub® avec ses installations magnifiques, ses cours de yoga, de Pilates et de fitness sans oublier son excursion spéciale offrant un cours de Tai chi sur la plage immaculée de Palma de Majorque.      

Escales en Méditérannée 

La Principauté  de Monaco.
Photo courtoisie
La Principauté de Monaco.

Jour 1: Livorno (Italie) 

Les nombreux canaux qui relient la Forteza Vecchia (la vieille forteresse) à la Forteza Nueva (la nouvelle forteresse qui date tout de même de l’ère des Médicis) ont valu à cette ville, le surnom de « petite Venise ». 

Jour 2: La Spezia (Italie) 

Excursion à Lajacito sur la piste d’Andréa Bocelli. Arrêt à la ferme familiale pour admirer les vignobles que les Bocelli cultivent depuis 1730, visite de la maison où il est né, balade dans le village puis arrêt au Theatro del Silenzio, une scène en plein air dont son frère architecte a dirigé la construction et où le ténor ne se produit que deux fois par année (personne d’autre ne s’y produit). Enfin, arrêt à l’Officina Bocelli pour goûter les vins (très bons) en compagnie de son neveu et prendre un repas dans le petit resto installé dans l’ancien garage des parents du ténor. À l’étage, un musée montre des photos, des objets appartenant à l’artiste, des costumes, etc.   

Jour 3: Calvi (Corse) 

Le Château de Calvi en Corse.
Photo courtoisie
Le Château de Calvi en Corse.

Calvi, ancienne place forte génoise est la ville corse la plus près du continent. Dans les années 1920, elle fut l’une des premières destinations touristiques de la Corse. C’est toujours l’une des plus fréquentées en été.  

Jour 4: Portofino (Italie) 

Magnifique Portofino.
Photo courtoisie
Magnifique Portofino.

Ce petit village côtier de la Ligorie fait partie du Parc national régional et il est tout simplement spectaculaire. C’est un endroit entièrement protégé ce qui n’empêche nullement les immenses yachts d’y accoster. C’est un lieu très prisé des riches et célèbres. Malgré tout, sans doute grâce au fait qu’il soit un parc, Portofino a su conserver ses atouts !  

Jour 5: Monte-Carlo (Monaco) 

Deuxième plus petit pays au monde après le Vatican, la Principauté de Monaco respire l’argent. Son casino, chef-d’œuvre architectural réalisé par Charles Garnier (le même que l’opéra Garnier de Paris) et son musée océanographique valent le détour.  

Jour 6: Antibes (France) 

Ville de plaisirs et de loisirs, située entre Nice et Cannes, Antibes cache derrière ses remparts du 16e siècle, de petites rues bordées de restaurants, de boutiques, sans oublier son château Grimaldi devenu le Musée Picasso. Dans le port, de nombreux yachts de luxe dont certains vaudraient jusqu’à 100 millions US $ sont surveillés par le Nomade, une sculpture de l’artiste catalan Jaume Plensa, le même à qui l’on doit Source, la sculpture monumentale que l’on peut voir à l’entrée nord de l’autoroute Bonaventure à Montréal. 

Jour 7: Marseille (France) 

Après avoir pris son petit-déjeuner devant la superbe cathédrale la Major et admiré la revitalisation récente du port, on tourne le dos à cette ville pour se rendre dans le Luberon, si bien décrit dans Un été en Provence, le best-seller de Peter Mayle.  

Jour 8: Palma de Majorque (Espagne) 

Sculpture intitulée Device to Root out Evil (Dispositif pour enrayer le mal) de Dennis Oppenheim à Palma de Majorque.
Photo courtoisie
Sculpture intitulée Device to Root out Evil (Dispositif pour enrayer le mal) de Dennis Oppenheim à Palma de Majorque.

Alors que certains se dirigent vers la plage située assez loin du port, d’autres visitent l’immense cathédrale Santa María, un site gothique dont la construction a débuté au XIIIe siècle qui possède 1236 vitraux et dont l’architecte Gaudi aurait mis 14 ans à peaufiner le décor ! À l’extérieur, l’Almudaina, une forteresse arabe de style mauresque, surplombe la baie de Palma.  

Jour 9: Valence (Espagne) 

La troisième plus grande ville d’Espagne possède un centre historique magnifique avec ses petites rues enchevêtrées, ses vieilles pierres ocre, son vieux marché et ses arènes. On jure que ce serait dans cette ville qu’aurait été inventée la paëlla avant même que Jésus ne soit devenu célèbre !  

Jour 10: Barcelone (Espagne) 

Arrivée au port de la capitale catalane pendant la nuit. Départ rapide vers l’aéroport.  


LE PLUS 

À chaque escale, le navire reste amarré au port toute la journée pour ne repartir que tard en soirée, ce qui permet d’avoir une journée entière pour explorer la ville ou pour profiter des excursions.  

LE MOINS 

Le départ ayant lieu à Rome (Civitavichia) et le retour de Barcelone, il est dommage qu’on ne prévoie pas au moins une excursion avant le départ dans ces villes. Pour les visiter, il faut obligatoirement se ménager quelques jours supplémentaires. 

À SAVOIR  

  • Coût : À compter de 3349 $ CA par personne. Ce tarif comprend le billet d’avion, restaurants à thème gratuits, service internet, eau plate et pétillante, boissons sans alcool, cafés et thés spéciaux. Le forfait tout inclus OLife Choice*, ajoute 6 excursions, forfait boissons et 600 $ US en crédit à dépenser à bord. Tarifs spéciaux pour les résidents canadiens, permettant de réaliser jusqu’à 10 % d’économies ! Offerts sur certaines croisières. On demande le code promotionnel : CANADA. 
  • oceaniacruises.com  
  • Note : Notre collaboratrice était l’invitée d’Oceania Cruises