/sports/hockey
Navigation

Les Canucks font le plein de confiance avant le CH

Louis Eriksson (#21) et Bo Horvat (#53) des Canucks de Vancouver.
Photo AFP Louis Eriksson (#21) et Bo Horvat (#53) des Canucks de Vancouver.

Coup d'oeil sur cet article

Les Canucks ont complètement déclassé les Bruins de Boston samedi soir, en l’emportant par la marque de 9 à 3. Une victoire aussi importante contre leurs grands rivaux fait du bien, alors que les hommes de Travis Green voyageront vers Montréal pour y affronter le Canadien, mardi. 

Même si les deux équipes ne se croisent qu’environ deux fois par année, les Canucks et les Bruins entretiennent une solide rivalité depuis la finale de la Coupe Stanley remportée par les Bostonnais en 2011. 

«Ils sont la meilleure équipe de la ligue, n’a pas hésité à dire J.T. Miller au site web des Canucks, lui qui a obtenu trois points lors de ce match. La foule était incroyable. C’est une grosse rivalité et ils ont de très bons joueurs. C’est le genre de partie excitante qui nous fait aimer le hockey et c'est un gros test pour nous. Tout le monde a travaillé fort et l’ambiance était super.» 

Le match a aussi été l’affaire des défenseurs, qui se sont éclatés avec de belles performances offensives. Alexander Edler et Quinn Hughes ont obtenu deux points chacun et Troy Stecher en a accumulé trois. 

Non seulement ce dernier a-t-il trouvé le fond du filet pour une première fois en plus d’un mois, mais il l’a également fait contre l’équipe qu’il a appris à détester, étant originaire de la Colombie-Britannique. 

«Disons que j’en ai profité pour célébrer, parce que celui-ci a vraiment fait du bien, a mentionné l’arrière de 25 ans au quotidien Vancouver Sun. Je veux jouer à Vancouver et je suis fier de jouer à la maison. Je suis fier de représenter la ville du mieux que je peux. Toutes les fois où je mets ce chandail, j’ai envie de gagner et ça fait toujours du bien de battre les Bruins.» 

Toffoli se greffe bien au groupe 

Dans le gain, l’attaquant Tyler Toffoli, acquis des Kings de Los Angeles lundi dernier, a inscrit ses deux premiers filets dans son nouvel uniforme. Il compte désormais quatre points en deux rencontres depuis son arrivée au nord de la frontière. 

«J’ai déjà été dans des situations où je ne jouais pas à la hauteur de mes attentes, a confié Toffoli au journal canadien. Je veux bien performer maintenant, et si je joue bien, ça veut dire que j’aide l’équipe à gagner des matchs. C’est toujours plaisant de gagner.» 

Il n’a d’ailleurs pas été le seul à inscrire un doublé lors de cette rencontre, puisque l’ailier droit des Bruins David Pastrnak a obtenu ses 44e et 45e réussites en 2019-2020. Ses deux buts lui permettent de prendre deux filets d’avance sur Auston Matthews, en tête des marqueurs du circuit Bettman.