/finance/business
Navigation

Produits forestiers Résolu forcée de fermer des scieries

Coup d'oeil sur cet article

Les effets négatifs du blocus ferroviaire qui dure depuis 18 jours commencent à se faire sentir dans l'industrie du bois d'œuvre. L’entreprise Produits forestiers Résolu est forcée de fermer des scieries.

• À lire aussi: Train de banlieue: retour à la normale lundi sur la ligne Mont-Saint-Hilaire  

• À lire aussi: 17e jour de la crise des blocus: Solidaires devant le projet de gazoduc  

Les scieries sont situées en Abitibi-Témiscamingue et 200 travailleurs seront touchés par ces fermetures.

Les cours à bois sont pleines à craquer parce que l’entreprise n’est pas en mesure d’expédier à ses clients le bois d’œuvre qu’elle produit.

Résolu utilise habituellement le transport par train, mais pendant la crise, elle utilise le transport routier.

«On fait des pieds et des mains pour compenser la problématique reliée au transport ferroviaire avec les transports de camion, mais cette industrie est aussi frappée par une pénurie de main-d’oeuvre», explique Karl Blackburn, porte-parole chez Produits forestiers Résolu.

«Vous comprendrez que dans le contexte actuel, toutes les entreprises se tournent vers les camions, ce qui fait en sorte que la situation est loin d’être évidente. Nous ne sommes pas en mesure d’utiliser tous les camions qui seraient nécessaires pour exporter nos produits à nos clients», poursuit M. Blackburn.

D’autres usines au Québec et en Ontario pourraient également devoir être fermées temporairement et ce sont 2800 travailleurs qui pourraient être affectés.

En plus du bois d'oeuvre, le secteur connexe des pâtes et papiers est aussi menacé.

«Certains de nos fournisseurs de produits chimiques nous ont annoncé des arrêts fort probables de rupture d'approvisionnement de produits chimiques qui sont essentiels dans la fabrication de la pâte et de certains produits de papier», affirme M. Blackburn.