/sports/hockey
Navigation

Quatre gardiens d’urgence qui ont vécu le rêve de la LNH

Coup d'oeil sur cet article

Le gardien d’urgence David Ayres a vécu un vrai conte de fées, samedi, en aidant les Hurricanes de la Caroline à renverser les Maple Leafs à Toronto.

Le conducteur de zamboni de 42 ans et nouvelle coqueluche de la Ligue nationale de hockey (LNH) est définitivement le gardien d’urgence ayant vécu l’histoire la plus inspirante, mais il est loin d’être le premier à recevoir un appel du type.

En effet, voici quatre autres hommes masqués qui ont touché à leur rêve de porter le chandail de l’une des formations du circuit Bettman.

- Scott Foster, 30 mars 2018

Non, Ayres n’est pas le premier gardien d’urgence ayant aidé une équipe de la LNH à remporter un match. Il y a moins de deux ans, Scott Foster, un comptable de 36 ans à l’époque, a repoussé les sept rondelles dirigées en sa direction et les Blackhawks de Chicago ont vaincu les Jets de Winnipeg 6 à 2.

Foster avait signé un contrat amateur d’une journée lorsqu’Anton Forsberg a été blessé lors d'un échauffement de soccer avant la rencontre. Il a été appelé en relève au début de la troisième période parce que Collin Delia, le gardien partant, est tombé au combat à son tour.

- Jorge Alves, 31 décembre 2016

De son côté, Jorge Alves est le premier gardien d’urgence de l’ère moderne à avoir patiné sur une glace de la LNH lors d’une partie. Appelé à être le gardien substitut de Cam Ward dans un match où les Hurricanes affrontaient le Lightning de Tampa Bay, Alves a disputé les dernières 7,6 secondes de l’affrontement.

Au moment où le pointage était de 3 à 1 en faveur des «Bolts», l’entraîneur des «Canes» de l’époque, Bill Peters, a décidé que le gardien d’urgence méritait de réaliser son rêve.

- Brett Leonhardt, 12 décembre 2008 et 29 novembre 2013

L’entraîneur responsable des vidéos chez les Capitals de Washington, Brett Leonhardt, a été utilisé comme gardien d’urgence deux fois plutôt qu’une. La première fois, il a profité du fait que José Théodore était blessé, tandis que la seconde, c’était Michael Neuvirth qui était sur le carreau. Leonhardt, qui n’a pas joué lors de ses matchs, pourrait bien avoir une troisième occasion un jour, car il est toujours le gardien d’urgence des «Caps».

- Chris Levesque, 9 décembre 2003

Chris Levesque était le deuxième gardien substitut à l’Université de la Colombie-Britannique. Lorsque le gardien des Canucks de Vancouver Dan Cloutier s’est blessé le matin d’un match contre les Penguins de Pittsburgh et que le gardien de leur club-école n’a pas été en mesure de se rendre à temps, Levesque a été appelé pour prendre le rôle de substitut derrière Johan Hedberg.

Il y avait cependant un petit problème: Levesque n’était pas proche de son téléphone. C’est un ami qui a répondu et qui a cherché le gardien partout sur le campus universitaire. Il l’a finalement trouvé dans ses livres à la bibliothèque, lui qui étudiait pour un examen.

- Au Centre Bell, le gardien d’urgence est un certain Karel St-Laurent, qui évolue dans la Ligue nord-américaine de hockey. Les amateurs du Canadien de Montréal le connaissent peut-être, car c’est lui qu’on appelle pour les entraînements du CH quand les gardiens réguliers sont absents.